Visite du Puy du Fou : 25 conseils pour organiser un séjour inoubliable

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous envisagez de visiter le Puy du Fou prochainement ? Vous avez bien raison : c’est l’immanquable absolu d’un séjour en Vendée, et c’est vraiment une visite à faire au moins une fois dans sa vie tant les spectacles sont réussis.

Dans ce guide, je vous donne toutes les infos nécessaires pour organiser votre visite du Puy du Fou : quand et comment acheter son billet, combien de temps passer sur place, comment organiser votre journée, quels spectacles voir, où dormir à proximité, … Bref, je vous partage tous mes conseils pour visiter le Puy du Fou.

Avec tout ça, vous allez pouvoir y aller les yeux fermés (ou presque 🙂 ). Prêt ? C’est parti !

Au sommaire de cet article

Combien de jours pour visiter le Puy du Fou

C’est la question que tout le monde se pose quand il s’agit d’organiser sa visite au Puy du Fou : combien de jours pour visiter le Puy du Fou intégralement et profiter pleinement des nombreux spectacles proposés au public ?

Lorsque vous serez sur le site internet du Puy du Fou pour faire la réservation de vos tickets, vous aurez le choix entre :

– une visite d’une journée (donc entrée sur le site le matin et sortie le soir),
– une visite sur deux jours (une seule nuit sur place),
– une visite sur trois jours (deux nuits sur place).

Les nuits peuvent se faire dans le parc même du Puy du Fou (dans les hôtels qu’ils mettent à disposition des visiteurs), ou bien dans les villages et les villes à proximité (référez-vous à la partie “où loger” plus bas dans ce guide). Dans le premier cas, vous pouvez acheter un “pack” complet (billets d’entrée + hôtel sur place) directement sur le site internet du Puy du Fou. Dans le second cas, vous achetez seulement les billets pour entrer sur le parc, et vous réservez vos hôtels à part, via ce site par exemple.

> Visiter le Puy du Fou en une journée

Première chose à savoir : le parc du Puy du Fou est vraiment très grand. Vous pouvez décider de le visiter sur une seule journée, mais ça va être un marathon. Vous allez devoir marcher beaucoup, aller vite, et faire l’impasse sur quelques uns des spectacles proposés.

Ceci dit, si vous n’avez qu’une journée pour visiter le Puy du Fou, je vous conseille d’arriver sur place dès 9h pour l’ouverture des portes à 9h30. Cela vous permet de vous garer sur le parking le plus proche de l’entrée, d’être les premiers à passer les contrôles de sécurité (le même genre qu’à l’aéroport : portiques détecteurs de métaux, etc… il y a le droit d’emmener des bouteilles d’eau ceci dit) et d’assister au premier spectacle en optimisant le temps sur place.

Autre petit conseil pour visiter le Puy du Fou en une journée : prendre le Pass Émotion, surtout si vous venez à une période de forte affluence. J’en reparle plus bas.

Quoi qu’il en soit, il vous faudra faire des choix car on ne peut pas tout voir en une journée, même en s’organisant bien et en optimisant au mieux le temps passé sur place. L’idéal, c’est deux jours. On peut le faire en 3 jours aussi (tarif dégressif), mais ça commence à faire long à mon avis.

>> Combien de spectacles peut-on voir en une journée

En allant d’un bon pas et en étant vraiment organisé, on peut faire 7 ou 8 spectacles sur une journée. Si vous voulez y aller un peu plus cool (vous êtes en vacances, après tout !), vous ferez entre 4 et 6 spectacles.

L’un des inconvénients du Puy du Fou, c’est qu’il y a du monde, et que les places pour chaque spectacle sont limitées. Il est fréquent que des gens ne puissent pas assister à un spectacle pour lequel ils faisaient la queue car les places étaient toutes prises. La meilleure façon d’éviter ça, c’est de prendre le Pass Emotion qui permet notamment de couper les fils d’attente, et d’avoir systématiquement les meilleures places pour chaque spectacle (nombre limité aussi, mais ça pose beaucoup moins de problème là).

> Visiter le Puy du Fou en 2 jours

Pour avoir le temps de bien profiter de chaque spectacle, et surtout pour éviter de vivre une journée marathon où vous allez courir constamment d’un bout à l’autre du parc pour enchaîner les spectacles à la va-vite, je vous conseille vraiment d’envisager de consacrer deux jours à votre visite du Puy du Fou (donc une nuit sur place ou à proximité).

Le must : réserver longtemps à l’avance et prendre un hébergement sur place pour ne pas perdre de temps et passer vraiment les deux journées complètes dans le parc, en immersion totale.

> Visiter le Puy du Fou sur trois jours

C’est une option qui existe, et le tarif est vraiment intéressant (le troisième jour est à un prix vraiment dérisoire). Ceci dit, après deux jours à arpenter le parc, à assister aux spectacles tous plus éblouissants les uns que les autres, vous aurez sûrement un gros coup de fatigue, et enchaîner sur un troisième jour risque d’être davantage une corvée qu’un plaisir. De plus, deux jours suffisent largement pour faire le tour de l’ensemble des spectacles proposés, en y allant tranquillement, à votre rythme.

Bref, je ne conseille pas forcément de faire le troisième jour, entre la fatigue et le risque de tourner en rond, je pense qu’il faut mieux consacrer cette journée pour une des autres activités à faire en Vendée.

Acheter son billet pour le Puy du Fou : explications et conseils

Dans cette partie, vous trouverez toutes les infos pour réserver votre billet pour le Puy du Fou.

> Faut-il réserver le Puy du Fou à l’avance

Il est préférable de réserver votre visite du Puy du Fou à l’avance car les places s’arrachent vite, surtout l’été où le parc connaît un succès phénoménale, et il est plus difficile d’improviser une visite en dernière minute. Le parc du Puy du Fou a été élu meilleur parc du monde (rien que ça !), et vous vous rendrez compte sur place que ce titre n’est pas usurpé. Le succès du Puy du Fou va croissant, et les gens sont toujours plus nombreux à vouloir venir le visiter.

Ceci dit, réserver à l’avance n’est pas une obligation. Vous pouvez aussi acheter votre ticket en arrivant sur place, au guichet. A ma connaissance, il n’y a pas de “guichet fermé” au Puy du Fou, c’est-à-dire qu’ils ne refusent pas de faire rentrer les gens qui arrivent avec l’intention d’acheter leur ticket sur place.

Le seul inconvénient de faire comme ça, c’est que vous allez payer votre ticket plein tarif, alors qu’il est assez facile de bénéficier de réduction en achetant à l’avance sur internet : le ticket simple à la journée coûte 41€ en guichet, mais si vous l’achetez 72h en avance (ou plus), vous payez seulement 36€. Vous allez me dire, 5€ de différence ce n’est pas énorme, mais si vous venez en famille ou entre amis, ça peut vite faire une jolie petite somme d’économisée.

Les réservations pour l’année prochaine débutent le 7 octobre. Tenez-vous prêt pour acheter vos places à la date qui vous convient, tant que toutes les dates seront encore libres (surtout si vous voulez réserver l’hôtel sur place).

En plus du billet d’entrée du parc, il faut éventuellement aussi réserver : l’hôtel pour dormir sur place (je vous détaille ça plus bas), la Cinéscénie (le spectacle du soir – cf partie dédiée) et le restaurant (idem, j’en parle plus bas). Bref, il faut compter un bon budget, quand même, pour profiter pleinement de son séjour au Puy du Fou.

> Où acheter son billet pour le Puy du Fou

Vous pouvez acheter votre billet d’entrée au Puy du Fou de plusieurs façons. La plus simple, c’est d’aller sur leur site internet et de réserver l’offre qui correspond à vos envies et besoins (aidez-vous de leur tableau pour effectuer votre réservation aux dates où les spectacles qui vous intéressent sont proposés, en particulier la Cinéscénie – les périodes jaunes correspondent aux dates avec le moins de foule). Notez qu’il n’est pas possible de réserver moins de 72 heures à l’avance sur le site internet du Puy du Fou. Il y a aussi un numéro de téléphone pour la billetterie officielle du Puy du Fou, au cas où vous seriez plus à l’aise avec une personne réelle plutôt qu’un ordinateur pour faire la réservation. Le numéro est : 08 20 09 10 10 (12 centimes la minute).

Si vous voulez improviser votre venue au Puy du Fou, vous avez deux options : venir directement le jour J au guichet, ou bien acheter votre ticket dans un office de tourisme en Vendée (là vous pourrez l’acheter même de la veille pour le lendemain).

Info importante : des quotas de place pour le Puy du Fou sont attribués aux offices de tourisme vendéens. Si la billetterie officielle du site internet du Puy du Fou affiche complet au moment où vous voulez en acheter, vous avez une option de secours : aller dans un office de tourisme en Vendée et y prendre vos places, même en dernière minute, même si c’est affiché complet.

> Combien coûte l’entrée au Puy du Fou

Au guichet et sur la plupart des sites des revendeurs (de type Fnac Spectacles, France Billet, …) le billet du Puy du Fou est à 41€ à plein tarif. C’est également ce prix là si vous achetez votre billet moins de 72h avant le jour de visite prévue, ou si vous l’achetez au guichet le jour J. Si vous réservez plus de 72 heures avant votre venue, le prix est de 36€ sur la billeterie officielle. Tous les tarifs détaillés sont sur cette page.

> Le Pass Emotion du Puy du Fou

Le Pass Emotion du Puy du Fou permet de couper la file d’attente classique des spectacles et de bénéficier des meilleures places dans les tribunes sur les 7 grands spectacles (des places sont réservées aux bénéficiaires du Pass Emotion). Il faut réserver le Pass Emotion en même temps que l’achat de votre billet.

Le Pass Emotion coûte 15€ de plus par personne et par jour. C’est assez cher, mais ça vous évite de risquer de rater un spectacle pour cause de file d’attente trop longue sur le spectacle que vous vouliez voir (et ça arrive fréquemment). A vous de voir si vous avez le budget pour vous le permettre.

> Le billet pour la Cinéscénie

L’accès à la Cinéscénie, le grand spectacle du soir au Puy du Fou, n’est pas inclus dans le billet classique à la journée. Il faut rajouter 24 euros par rapport au billet classique pour y accéder (donc une entrée à 59€ pour la journée au parc + accès à la Cinéscénie le soir). Sachez qu’il est possible de réserver uniquement pour la Cinéscénie, donc sans voir les spectacles en journée, pour le tarif unique de 28€. C’est plutôt un truc à faire si vous habitez à proximité du Puy du Fou et que vous connaissez déjà les spectacles de jour, parce que sinon ça serait dommage de les rater : ils valent vraiment le coup !

Où loger au Puy du Fou

Une fois que vous aurez acheté votre billet pour le Puy du Fou, il vous restera la question du logement. L’idéal, c’est de loger le plus près possible de parc (voir carrément dans le parc, cf mes suggestions ci-dessous) pour arriver tôt sur place le matin, passer les contrôles de sécurité parmi les premiers, et attaquer la journée directement par le premier spectacle (souvent à 9h45).

Voici ci-dessous les options pour vous loger au Puy du Fou ou à proximité.

> Sur place pour une expérience vraiment immersive

Il y a plusieurs solutions d’hébergement sur place, toujours dans un cadre très travaillé. La décoration des lieux vous plonge dans l’histoire de France, de même que la tenue du personnel et l’atmosphère générale des lieux. C’est vraiment réussi, et les prestations sont de qualité, comme tout ce que propose le Puy. Ceci dit, le budget à prévoir est assez important.

Le moins cher des hébergements au Puy du Fou, c’est dans la Villa Gallo-Romaine. C’est le plus “bas de gamme” du lot, avec des chambres doubles classiques. L’un des hôtels les plus impressionnant, c’est Les îles de Clovis et ses hébergements sur pilotis. Le Camp du Drap D’Or vous plongera dans l’ambiance de la Renaissance, et la Citadelle vous emmènera dans un hébergement aux couleurs du Moyen-Âge, avec le personnel habillé comme à l’époque, etc.

Ca peut faire peur de dormir dans un hébergement Moyen-âgeux, mais rassurez-vous : les conditions d’hébergement sont bel et bien modernes. La literie est confortable, tout est vraiment nickel, voire luxueux par moment (le Logis de Lescure et ses suites royales).

Il faut réserver longtemps à l’avance pour être sûr de pouvoir être logé sur place, car les places sont rares et partent très vite.

Je vous recommande de loger sur place si vous venez sur 2 ou 3 jours au Puy du Fou, afin d’éviter de faire des allers-retours en voiture entre le parc et votre logement (surtout si vous avez en plus le billet pour la Cinéscénie dont les spectacles se terminent tard le soir). Si vous venez seulement pour une journée, vous pouvez loger en dehors du parc (cf ci-dessous).

> Loger dans le village des Épesses et aux alentours

Le Puy du Fou est situé sur la commune des Épesses. Comme le parc attire un monde de dingue toute l’année, le village s’est transformé en dortoir pour les visiteurs : vous trouverez énormément d’hôtels, de maisons d’hôte et de chambres chez l’habitant dans cette petite bourgade. Je vous conseille cet hébergement, parfaitement situé à proximité de l’entrée du parc (vous pourriez presque y aller à pied), dans un cadre excellent et un service de qualité. Parfait !

Dormir aux Épesses est une bonne idée aussi bien si vous avez un billet à la journée (vous pourrez arriver tôt au parc) que si vous avez 2 ou 3 jours pour faire la visite (pas besoin de faire beaucoup de route à chaque fois).

> Loger aux Herbiers, la ville la plus proche du Puy du Fou

Autre option qui peut faire un bon compromis : loger aux Herbiers, la “vraie” ville à côté du parc du Puy du Fou, où il y a déjà plus de choix (notamment en terme de prix). Regardez cet établissement dans le centre ville, tout proche de la route menant au Puy du Fou (en 10 minutes max vous y êtes). Sinon, ce gîte est très bien situé, à mi-parcours entre Les Herbiers et le Puy du Fou : un cadre top pour quelques jours à se ressourcer dans la nature.

> Où loger près du Puy du Fou si vous avez un tout petit budget

Si vous avez un tout petit budget, vous pouvez loger à Cholet, qui se trouve à 30-40 minutes du parc du Puy du Fou. Là, vous n’aurez pas à subir les tarifs élevés des alentours immédiats du parc, par contre il faudra faire un peu plus de route.

Je vous conseille de loger à Cholet seulement si vous avez un billet pour visiter le Puy du Fou sur une seule journée. Car si vous visitez le parc sur deux jours, ça veut dire faire la route à chaque fois, et le budget “essence” risque de contrebalancer la bonne affaire du prix du logement.

A Cholet, je vous recommande deux options : soit cet hébergement pour être vite sur la route qui mène au Puy du Fou. Soit celui-là, plus qualitatif mais plus central dans Cholet (donc un tout petit peu plus long pour aller au Puy du Fou).

Les spectacles du Puy du Fou : que voir et conseils pour s’organiser

On arrive dans la partie la plus intéressante : celle où je vous présente les différents spectacles du Puy du Fou (une bonne partie d’entre eux, en tout cas).

> Le planning des spectacles du Puy du Fou

A l’entrée du parc, le personnel d’accueil vous remettra un dépliant avec le planning des spectacles de la journée et le plan détaillé du parc du Puy du Fou. La plupart des spectacles ont entre 2 et 5 représentations par jour.

Ce que je vous conseille de faire, c’est dès votre entrée dans le Parc, de vous prendre un petit moment pour organiser votre journée et planifier les spectacles que vous choisirez d’aller voir. Ce planning est modifié tous les jours, donc il n’est pas disponible à l’avance, malheureusement. Le Puy du Fou le met simplement à disposition des visiteurs la veille pour le lendemain sur leur site, à cette adresse (si ça change, prévenez-moi !).

Il est donc important de vous renseigner à l’avance sur les spectacles proposés (ça tombe bien, je vous les détaille ci-dessous), et de vous prendre un moment, dès que vous aurez en main le programme du jour de votre venue, pour réfléchir à l’enchaînement des spectacles auxquels vous souhaitez assister.

Lorsque vous planifierez votre journée, prenez en compte la durée des spectacles ainsi que la distance entre les lieux de chaque spectacle (parfois il vous faudra traverser tout le parc pour passer de l’un à l’autre). Le Puy du Fou est un très grand parc mais vous ne devriez pas vous perdre : tout est très bien fléché.

> Les spectacles à ne pas rater au Puy du Fou

La durée des spectacles est variable : les plus importants durent entre 20 et 40 minutes, et les spectacles dits secondaires sont plus courts (une dizaine de minutes). Voici ceux que je vous conseille de ne pas rater, surtout si vous n’avez qu’une seule journée pour visiter le Puy du Fou.

>> Le Bal des Oiseaux Fantômes :

Clairement le meilleur spectacle du Puy du Fou, à ne manquer sous aucun prétexte. Vautours, aigles, et autres grands oiseaux qui dansent dans le ciel autour de nous. Ils passent parfois tout près du public, et il n’est pas rare de sentir l’air des ailes d’un rapace vous effleurer le visage. Frissons garantis ! Ah, et si vous avez un chapeau, vous pourrez même avoir la surprise de trouver un oiseau se poser sur votre tête. Impressionnant !

>> Le Signe du Triomphe :

Véritable immersion dans les jeux du Cirque de Jules César. Les romains d’un côté, les gaulois de l’autre. Un spectacle fantastique autour du monde gallo-romain, avec des démonstrations de gladiateurs, une véritable course de char, et pas mal d’autres surprises que je ne vais pas vous révéler ici.

>> Les Vikings :

C’est souvent ce spectacle qui sert de “carte postale” du Puy du Fou. Suite à une rivalité amoureuse, une guerre éclate et les guerriers vikings partent à l’attaque sur leur drakkar qui sort de l’eau comme par magie. Fabuleux !

>> Le Dernier Panache :

Il s’agit d’un spectacle qui retrace la vie d’un jeune garçon vendéen devenant amiral dans la Marine. C’est immense et émouvant, un très beau spectacle.

>> Les Mousquetaires de Richelieu :

Une histoire de cape et d’épée, à propos d’une jeune fille de la haute-société qui veut aller voir un spectacle au théâtre et qui se retrouve pourchassée par ses ennemis. Les Mousquetaires de Richelieu viennent à sa rescousse et nous embarquent dans une succession de combats à l’épée, des poursuites à cheval, etc. Très bien fait !

>> Le Secret de la Lance :

C’est le moins indispensable de cette liste, mais il est intéressant quand même. On est plongé au coeur du Moyen-Âge, aux côtés de Jeanne d’Arc et d’une attaque des anglais. On y admire des acrobaties à cheval vraiment réussies. Les effets spéciaux sont top notamment une impressionnante explosion dans le chateau. A voir.

> Les spectacles actifs

Il n’y a pas que des spectacles “classiques”, au Puy du Fou, il y a aussi des spectacles “actifs”, où le visiteur déambule dans un univers historique, en immersion totale au milieu des figurants, entouré par des sons et une décoration d’une autre époque. Je vous recommande ceux deux là :

>> Les Amoureux de Verdun :

On plonge dans la guerre 14-18, avec un soldat qui écrit à sa fiancé. On rentre dans une tranchée, et tout le long on est immergé dans la Grande Guerre et ses horreurs : le son des canons tonne autour de nous, la poussière qui vole, les soldats qui hurlent autour, … A en attraper la chaire de poule !

>> Le Premier Royaume :

Un parcours de 18 minutes dans l’histoire du Roi Clovis. On assiste à son baptême, notamment. C’est moins impressionnant et immersif que Les Amoureux de Verdun, mais ça reste top.

> Les spectacles du soir

Après avoir passé une journée complète à en prendre plein la vue lors des spectacles du Puy du Fou, que pourriez-vous bien faire le soir venu ? Et bien retourner voir un spectacle ! Voici deux options pour passer vos soirées au Puy du Fou :

>> La Cinéscénie :

Spectacle qui n’a lieu que le vendredi soir et le samedi soir. Il faut qu’il fasse parfaitement nuit donc les horaires changent d’un mois à l’autre, mais ça finit généralement autour de minuit. Les réservations sont obligatoires car c’est systématiquement plein. C’est un spectacle médiéval nocturne, avec des cracheurs de feu, des jongleurs, des combats de chevaliers, et des feux d’artifice. Franchement, ça serait dommage de passer la journée au Puy du Fou et ne pas assister à la Cinéscénie le soir même (à condition que le spectacle ait lieu, évidemment).

>> Les Orgues de Feu :

Un spectacle de musique et de danse qui a lieu tous les soirs sur le vieil étang du Puy du Fou, avec ses fontaines et son éclairage tamisé. Une sorte de son et lumière revisité, façon romantique et grandiose !

Où manger au Puy du Fou

Voici comment vous restaurer lors de votre séjour au Puy du Fou.

> Les restaurants au Puy du Fou

Il y a plusieurs options pour se restaurer au Puy du Fou. La meilleure façon de rester dans l’ambiance des lieux, c’est de se rendre dans l’un des restaurants immersifs sur place. Attention cependant : il faut réserver à l’avance (via le site du Puy du Fou, la page des restaurants est ici).

Les restaurants sur place sont à thème. Cela peut être uniquement la décoration et les habits du personnel qui vous envoient dans une autre époque, comme par exemple L’Auberge ou L’Écuyer Tranchant, aux ambiances moyenâgeuse. Il y a aussi des restaurants avec des spectacles, comme par exemple, Le Café de la Madelon où vous assisterez à un repas de mariage en 1914, mais où rien ne se passe comme prévu. Le Relais de Poste est également très sympa avec ses chants et ses airs du XVIIIe siècle.

L’endroit le plus sympa à mon avis, pour mélanger immersion au Moyen-Âge et repas de qualité, c’est au restaurant La Mijoterie du Roy Henry : très bon rapport qualité-prix dans un décor de la Renaissance. Très bien !

A part ça, il y a plusieurs stands de restauration rapide un peu partout au Puy du Fou, vous ne pourrez pas les manquer (ils sont indiqués sur le plan qui vous est remis à l’entrée, de toute façon). Comptez tout de même un bon 10-12€ par personne au minimum.

> Pique-niquer au Puy du Fou

Si vous ne voulez pas dépenser une petite fortune en mangeant dans les restaurants du Puy du Fou, sachez qu’il est possible de pique-niquer sur place. Rien ne vous empêche de vous préparer un sandwich le matin avant de partir de votre logement, et de le manger tranquillement quand vous aurez un petit creux au cours de la journée. Par contre, je le disais plus haut, il y a des contrôles de sécurité à l’entrée du parc du Puy du Fou, avec un détecteur de métaux. Je n’ai pas testé, mais à mon avis il n’est pas possible d’emmener des couverts autre qu’en plastique. Attention donc selon ce que vous prévoyez comme pique-nique : faites au plus simple.

Notez que le pique-nique ne peut pas se faire “à la sauvage” n’importe où au Puy du Fou. Il faut aller sur les aires dédiées aux piques-niques.

Questions pratiques pour organiser sa visite au Puy du Fou

Si vous vous posez d’autres questions sur l’organisation de votre visite du Puy du Fou, j’y réponds très probablement ci-dessous.

> Accès au Puy du Fou : comment se rendre sur place

L’idéal c’est de venir en voiture au Puy du Fou. Les sorties “Puy du Fou” sont indiquées à partir de 10-15 km avant. Le parking sur place est gratuit. Seule exception : pour les camping-cars c’est payant la nuit (10€ par nuit, la nuit est considérée comme allant de 1h à 7h du matin).

Il est possible de venir en train jusqu’à Angers (gare TGV) ou jusqu’à l’aéroport de Nantes-Atlantique et ensuite de prendre une des navettes du parc (attention, c’est sur réservation uniquement, elles se font au 08 20 09 10 10 – le prix de l’appel est de 12 centimes/minute).

> Comment se garer : le parking au Puy du Fou

Pas d’inquiétude : le parking est compris dans le prix du billet du Puy du Fou. Si vous arrivez vraiment tôt, vous pouvez être garé à proximité de l’entrée du parc. Par contre si vous arrivez après 10h vous risquez d’être garé sur l’un des parkings les plus éloignés de l’entrée du parc, ce qui vous fera marcher pas mal avant de pouvoir rentrer dans le Puy du Fou (ce qui va rajouter de la fatigue à une journée qui s’annonce déjà comme assez sportive).

> Les horaires du Puy du Fou

9h30 – 19h les horaires classiques du Puy du Fou en journée, auquel on rajoute éventuellement les spectacles du soir : les Orgues de feu et la Cinéscénie (qui finit vers minuit).

> Les toilettes au Puy du Fou

Oui il y a des toilettes, elles sont gratuites (une bonne chose) et nombreuses (donc on évite les files d’attente interminables). On en trouve un peu partout dans le parc, donc pas d’inquiétude, vous n’aurez pas à traverser tout le Puy du Fou avant de trouver des WC. Reportez-vous au plan que l’on vous remettra à l’entrée pour repérer, le moment venu, les toilettes les plus proches de là où vous vous trouverez.

> Les boutiques de souvenirs et autres facilités

Si vous voulez repartir avec des habits médiévaux, des livres, des magnets ou je ne sais quoi, pas d’inquiétude : il y a plusieurs points de vente un peu partout également, avec des vendeurs déguisés en costume d’époque. Par contre c’est cher (3,50€ la petite bouteille de Vittel, ouille).

Si vous avez un petit coup de barre dans la journée, sachez qu’il y a pas mal de bancs dans les allées pour pouvoir se poser et se reposer entre deux spectacles.

> La météo et quand venir au Puy du Fou

La météo en Vendée est souvent bonne entre mai et septembre. C’est au cœur de l’automne ou au début du printemps que ça peut être plus gênant de visiter le Puy du Fou, s’il fait trop froid ou s’il se met à pleuvoir des cordes (se déplacer dans le parc sera boueux et déplaisant). A priori, les spectacles ont lieu quand même normalement même par temps de pluie. Lors du spectacle dans l’arène gallo-romaine, ils ont rabattu le toit pour protéger le public du soleil tapant vraiment fort, donc j’imagine qu’ils peuvent faire pareil quand il se met à pleuvoir.

Autrement, de toute façon le Puy du Fou n’est pas ouvert en hiver, donc vous n’aurez pas à subir les aléas de la météo vendéenne à cette période de l’année.

Concernant l’affluence, je vous conseille franchement d’éviter si possible les pics que représentent les week-ends prolongés du mois de mai, ainsi que le cœur de l’été (14 juillet – 15 août), car il y a vraiment beaucoup de monde. Autrement, il y a du monde mais les grands espaces du parc font que ça reste respirable et assez simple à circuler (on n’est pas au Hellfest, quoi – clin d’œil à qui comprendra).

> Comment s’équiper pour visiter le Puy du Fou

Voici quelques recommandations :
prévoir un chapeau car le soleil peut taper fort et malgré les coins d’ombre, on est quand même bien exposé
prévoir des bonnes chaussures car on enquille les kilomètres : on marche facilement 8km dans la journée, sans compter les moments passer à attendre debout dans les files d’attente…
emmener de l’eau (beaucoup),
emmener un k-way ou un truc du genre, s’il se met à pleuvoir sévèrement.

Notre avis sur le Puy du Fou

Pour finir cet article consacré à l’organisation d’une visite du Puy du Fou, voici l’avis de l’équipe de Roadcalls.

> Avis sur l’affluence au Puy du Fou

Pour une visite un jeudi au début du mois de juin, l’affluence était largement tolérable malgré la présence de groupes scolaires (sûrement en sortie de fin d’année).

Par contre, j’ai une connaissance qui s’est rendu au Puy du Fou le week-end de l’Ascension, fin mai, et c’était d’après ses mots “comme le métro à l’heure de pointe” : une fois sur trois on lui refusait l’entrée du spectacle car déjà plein (d’où l’intérêt de prendre le Pass Emotion si vous venez à une période qui risque d’être chargée, comme les vacances scolaires ou un week-end prolongé).

> Notre avis sur l’organisation du Puy du Fou

Quand on se rend pour la première fois au Puy du Fou, on passe pas mal de temps à se repérer dans le site et à s’organiser pour calculer nos coups : quel spectacle voir, puis enchaîner avec lequel, comment s’y rendre, etc. C’est l’affaire de 20 minutes en début de journée, mais on prend vite le pli. D’ailleurs je vous encourage vraiment à prendre le temps de vous poser sur un banc et programmer votre journée, dès le matin à votre arrivée, afin ensuite d’avancer sans vous poser de questions et profiter à fond.

Pour s’y retrouver, des panneaux flèchent les lieux des différents spectacles, donc même sans avoir un grand sens de l’orientation, c’est difficile de se perdre, croyez-moi.

Ce qui peut être le plus embêtant, finalement, c’est le risque d’être refusé à l’entrée d’un spectacle pour cause de trop de monde (les places sont limitées à chaque fois). Donc ça peut détruire le programme conçu en début de journée. Tâchez d’arriver 10-15 minutes avant le début de chaque spectacle pour être sûr de faire partie de ceux qui pourront avoir un siège. Sinon, prendre le Pass Emotion est une option qui peut s’envisager si vous en avez le budget.

Quoi qu’il en soit, le Puy du Fou, c’est une visite assez speed quand même, sinon vous ne verrez pas grand chose (en tout cas si vous avez une seule journée pour en faire le tour).

> Notre avis sur les spectacles du Puy du Fou

Franchement c’est top ! On en prend plein la vue, à tous les niveaux. Aucun regret de s’être rendus sur place, au contraire ! Le coup de cœur va surtout aux parcours immersifs, en particulier celui de Verdun qui est vraiment réussi. Le Bal des Oiseaux Fantômes est extra également. A ne surtout pas manquer. Et les effets spéciaux, d’une manière générale, sont réellement bluffant de réalisme.

Au niveau du rapport qualité-prix, cela vaut largement les 36 euros demandés.

Vous savez tout pour organiser votre visite du Puy du Fou

Voilà, on arrive à la fin de cet article. J’espère que vous avez maintenant toutes les infos pour réussir à organiser votre visite au Puy du Fou et faire de cette expérience un vrai bon souvenir de vacances.

Si ce guide vous a aidé, pensez à cliquer sur J’aime ci-dessous, c’est la meilleure façon de me récompenser pour mon travail. Pour me soutenir, vous pouvez aussi tout simplement passer par les liens présents sur mon blog lorsque vous réservez des activités, hébergements ou des billets d’avion : certains organismes me reversent une petite commission sans que cela ne change quoi que ce soit au tarif que vous réglez.

Quoi qu’il en soit, je vous souhaite une excellente visite du Puy du Fou ainsi qu’un excellent séjour en Vendée si vous décidez d’y rester pour vos vacances !

Jérémy.