Visiter Florence : guide touristique complet (que voir absolument + mes bons plans)

Nouveau : mon livre "Changer de vie : comment j'ai décidé de tout plaquer pour découvrir le monde" vient de sortir aux Editions Larousse. Découvrez-le ici.

Vous planifiez de visiter Florence, en Italie, prochainement ? Vous tombez bien : Florence est, de l’avis de nombreux voyageurs, une ville magnifique, chargée d’art et d’histoire. Un véritable immanquable de tout voyage en Italie du nord.

Dans cet article, je vous dévoile les incontournables de Florence à visiter pendant votre séjour, ainsi que mes bons plans pour vous loger, pour vous restaurer, et toutes les infos pratiques pour l’organisation de votre visite.

Prêt ? Alors c’est parti pour le guide de Florence !

Infos pratiques en bref :

> Pour venir à Florence en avion, je vous conseille de regarder les vols sur ce comparateur. Il y a souvent des prix imbattables (souvent autour de 50€ l’aller-retour).

> Pour le logement, je vous recommande les chambres de cet établissement qui proposent un rapport qualité-prix au top.

> Si vous voulez partir avec un guide papier dans la poche, embarquez celui-là.

Que voir absolument à Florence : les incontournables

Florence regorge d’endroits, de musées, de palais, à visiter. C’est une ville tellement riche qu’on pourrait probablement citer jusqu’à 40 ou 50 « choses à faire à Florence ». Plutôt que de vous livrer en pâture une quantité astronomique d’endroits à voir (de toute façon vous ne verrez pas tout), je préfère vous proposer, dans un premier temps, simplement les vrais incontournables de Florence à mon goût. Libre à vous, bien sûr, de compléter et d’ajuster ensuite (je vous fais plus bas mes suggestions d’endroits « secondaires » à voir si vous avez le temps et/ou l’envie).

Bref, voici mes recommandations d’endroits à voir absolument à Florence pendant votre visite.

Il existe des visites guidées en français du centre historique de Florence. Si ça vous intéresse, c’est par ici.

> Voir la place du Duomo

La place du Duomo est l’endroit où vous allez probablement vous rendre dès votre arrivée à Florence car on y trouve les plus beaux monuments de la ville. Le premier que vous allez remarquer, c’est la cathédrale Santa Maria del Fiore, une vraie merveille architecturale du 13e siècle, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1982.

Le Campanile de Giotto (une tour de 84 mètres) y est accolée, et en face, vous pourrez admirer le Baptistère San Giovanni et sa fameuse Porte du Paradis. L’ensemble forme le centre spirituel et religieux de Florence.

Il est facile d’y passer une journée complète pour visiter l’ensemble (c’est franchement recommandé), admirer les détails des œuvres et des monuments, et se laisser happer par l’ambiance qui règne sur cette place unique au monde.

Infos pratiques pour les visites :

– Si vous voulez visiter seulement la cathédrale Santa Maria del Fiore, alors prenez ce billet unique. Vous verrez ainsi l’essentiel.

– Si vous envisagez de voir l’ensemble des monuments de la place, alors tournez-vous vers ce billet beaucoup plus complet et valable 72 heures (ça vous laisse la possibilité d’étaler vos visites, sans avoir à tout regrouper au risque de faire l’overdose).

Sur cette place du Duomo, on trouve aussi deux musées : l’Opera del Duomo (des objets anciens appartenant à la cathédrale), et le musée Bargello (collection de sculptures, majoritairement). Pas des immanquables à mon goût.

> Admirer le Ponte Vecchio

Le Ponte Vecchio, « le vieux pont » en français, est l’endroit emblématique de la ville (on le retrouve d’ailleurs sur la quasi totalité des cartes postales), et est l’un des monuments à voir absolument lors de votre visite de Florence. Il enjambe le fleuve Arno avec élégance depuis le 14e siècle. Entièrement piéton, il abrite depuis cinq siècles des orfèvreries et des joailleries dont vous pourrez admirer les luxueuses créations en vitrine (avant, on y trouvait des charcuteries, mais Ferdinand Ier de Médicis trouvait que ça ne sentait pas assez bon à son goût et a ordonné la fermeture des boutiques).

C’est un vrai plaisir de se promener là en imaginant les habitants de Florence de la Renaissance faire de même. Même si, de mon point de vue, l’expérience est quelque peu gâchée par les innombrables vendeurs de babioles qui interpellent les passants littéralement tous les deux mètres pour vendre une montre en toc ou je ne sais quoi. Mais une fois qu’on en fait abstraction, on ne peut qu’être sous le charme de ce pont incroyable.

> Flâner sur la Piazza della Signoria

Crédit photo : Matt Twyman

Après avoir exploré la place du Duomo, prenez la direction de la place Della Signoria, qui se trouve tout près de là. Entièrement pavée, c’est un endroit vraiment agréable pour flâner ou pour se poser boire un café en terrasse (peu nombreuses, tout de même). Il y a aussi régulièrement des événements organisés (concerts, animation, etc).

On y admire notamment le magnifique Palazzo Vecchio (en photo ci-dessus), qui sert aujourd’hui d’hôtel de ville, mais qui a longtemps été la résidence des hauts-fonctionnaires de Florence, y compris de la famille Médicis. A l’entrée, une copie du David de Michel-Ange est exposée. La visite du Palazzo Vecchio, pas indispensable, permet tout de même de découvrir notamment l’immense salle des Cinq Cents, ainsi que de nombreux passages secrets que les Medicis avaient fait installer pour fuir leurs ennemis en cas de besoin. Conseil si vous faites la visite : prenez ce ticket coupe-file !

A côté du Palazzo Vecchio, vous trouverez la Loggia dei Lanzi, un beau bâtiment tout en arcades qui abritent plusieurs sculpture, ainsi, un peu plus loin, qu’une statue de Neptune dans la même veine que celle que vous pourrez admirer lorsque vous irez visiter Bologne.

Bref, que vous décidiez de visiter ou non le Palazzo Vecchio, la place Della Signoria est l’un des vrais immanquables de Florence, et est à voir absolument !

> Admirer Florence depuis la place Michelangelo

Crédit photo : Nick Fewings

Un truc que j’adore faire lorsque je visite une nouvelle ville, c’est prendre un peu de hauteur pour essayer d’avoir une vue d’ensemble, sur les toits. J’ai été servi à Florence car il existe plusieurs chouettes points de vue depuis la rive sud du fleuve Arno.

L’endroit que je vous recommande, en particulier, c’est celui qui se trouve sur la petite place Michelangelo (qui n’a aucun intérêt, malgré son nom évocateur, autre que ce point de vue), ici exactement. C’est le meilleur spot pour admirer les toits de Florence, et notamment le dôme magnifique de la cathédrale Santa Maria del Fiore dont je vous parlais plus haut. Il y a un bar, là, si vous voulez vous rafraîchir après la grimpette depuis le centre ville (comptez une vingtaine de minutes depuis le Ponte Vecchio, c’est accessible à tous). En chemin, vous passerez devant l’ancienne porte Saint Nicolas et vous grimperez par les anciens remparts de Florence, plutôt sympa !

J’en reparle plus bas, mais vous avez aussi des points de vue sur Florence dans les jardins de la rive sud (Boboli et Bardini).

> Visiter la galerie des Offices

Crédit photo : Matteo Lezzi

Juste à côté du Ponte Vecchio, sur les rives du fleuve, se trouvent le musée à voir absolument à Florence : la galerie des Offices, ou Galleria degli Uffizi, en langue locale.

D’une part, le bâtiment est impressionnant, un palais toscan du 16e siècle aux nombreuses colonnes, même si vous ne pénétrez pas à l’intérieur du musée, allez jeter un œil dans la cour, c’est vraiment top. Mais surtout, si vous aimez un peu l’art, rentrez voir les pièces qui y sont exposées, il y a là parmi les plus belles œuvres produites par la main de l’homme. On y trouve, notamment, La Naissance de Vénus de Boticcelli, des créations de De Vinci (notamment l’Annonciation), mais aussi des créations de Raphaël, Michel-Ange, Rembrandt, … Bref, de quoi en prendre plein les yeux.

Florence regorge de musées, vous n’aurez pas le temps de tous les voir (j’en mentionne quelques autres un peu plus bas sur cette page au cas où), mais si vous ne deviez en faire qu’un seul, c’est celui-ci que je vous recommande.

Infos pratiques : je vous recommande d’acheter votre billet à l’avance, et tant qu’à faire, prenez le coupe-file pour éviter d’attendre trop longtemps à l’entrée. Vous pouvez le commander sur cette page. Notez que le musée est fermé le lundi.

Visiter Florence : les choses à faire s’il vous reste du temps

Maintenant que vous savez quels sont les immanquables de Florence, je vais rajouter à votre liste quelques endroits qui ne sont pas indispensables mais qui, selon votre intérêt pour le domaine, peuvent venir compléter vos visites prévues.

> Voir les jardins de Florence

Crédit photo : Chan Lee

Les jardins de Boboli sont les plus connus de Florence et ils valent vraiment une visite si vous avez le temps et l’envie de voir un peu de verdure pendant votre séjour. On me les avait présenté comme l’équivalent des jardins de Versailles, c’est vrai que certains coins sont très harmonieux, mais franchement c’est un poil exagéré quand même. De plus, le prix d’entrée (à 11,50€ sur cette page) va en refroidir quelques uns. Une balade sympa avec, aussi, de belles vues sur la ville, mais pas un immanquable à mon avis.

Non loin de là, les jardins de Badini, eux, sont aménagés sur quatre niveaux, et offrent également un chouette point de vue sur la ville, mais ils sont assez petits et l’entrée est chère (10€). Vu le tarif, je considère que ça ne mérite une visite que si vous venez à la saison des floraisons, sinon vous allez trouver l’endroit un peu tristounet, je pense, et cher pour ce qu’il y a à voir.

Enfin, moins fréquenté, le jardin des Roses (Giardinio delle Rose) est très sympa aussi, juste à côté de la place Michelangelo (que je mentionnais plus haut pour être un point de vue top sur la ville). Point positif de ce jardin : l’entrée est gratuite.

Tous ces jardins sont situés dans le même secteur, juste au sud de l’Arno, à quelques pas du centre historique. Par contre, ça monte bien pour y accéder, prévoyez de bonnes chaussures et un peu d’efforts musculaires !

> Admirer les chapelles des Médicis

Situées dans la basilique San Lorenzo (mais accessible par une entrée distincte), les chapelles privées de la famille Médicis ont été construites et décorées par Michel-Ange au 16e siècle. Elles abritent les tombeaux de 50 membres de la famille la plus célèbre de Florence (les Médicis, donc, on suit 🙂 ). Ne vous fiez pas à l’entrée austère de l’édifice car l’intérieur est vraiment impressionnant. La plus remarquable des trois chapelles, c’est la Nouvelle Sacristie (« Sagrestia Nueva »), richement décorée et considérée comme un des chefs d’œuvre de la Renaissance italienne.

Si vous voulez faire la visite, je vous conseille de réserver vos tickets à l’avance sur cette page.

> Visiter les autres musées de Florence

Crédit photo : Sean Robertson

Je vous ai déjà mentionné un certain nombre de musées à visiter à Florence, ceux que je considère comme étant à voir absolument (ou presque), mais il en existe énormément d’autres. Selon vos affinités personnelles, vous pourriez en trouver de passionnants parmi ceux là :

– le Palais Pitti :

Ancienne résidence des familles régnants sur le duché de Toscane (dont Florence est, je le rappelle, la capitale), le Palais Pitti s’est, au fil des siècles, enrichi d’œuvres d’art et d’objets de luxe. Parmi les endroits à voir, il y a la galerie Palatine et ses 500 peintures de la Renaissance, les appartements royaux, le musée de l’Argenterie, la galerie d’art moderne, et j’en passe. 32 000 mètres carré de galeries au total. Prévoir plusieurs heures. Billets à prendre ici.

– le Musée du Bargello :

Un musée consacré quasi exclusivement à la sculpture et au travail de la céramique. On y découvre notamment le David en bronze de Donatello. Billets à prendre ici.

– la Galerie de l’Académie :

Ancien hôpital transformé en Académie des arts, ce musée abrite notamment le David de Michel-Ange (dont la réplique est exposée devant le Palazzo Vecchio, sur la plazza della Signoria). Vos billets sont à prendre ici.

– le musée interactif de De Vinci :

Si vous trouvez les musées classiques rébarbatifs et que vous avez besoin d’un minimum d’interaction, celui-là pourrait vous plaire : vous allez plonger dans l’univers de De Vinci et de son imagination débordante. On y découvre en autonomie des créations en tout genre, à tester par nous-même. Très sympa à faire en famille notamment. Prenez vos billets ici.

> Découvrir le marché de San Lorenzo

Si vous avez envie de voir autre chose que des musées et que vous voulez plonger à corps perdu dans la Florence vibrante et moderne, alors rendez-vous au marché couvert de San Lorenzo, l’immense marché historique de la ville, à deux pas de la place du Duomo. Le rez-de-chaussée est dédié au commerce de délicieux produits locaux, dans le bordel organisé si typique de l’Italie, et à l’étage on peut se poser pour déguster sur le pouce un repas simple et bon marché (je reparle des endroits où manger à Florence un peu plus bas dans cet article).

Ouvert tous les jours, même le dimanche, de 9h à minuit.

Où loger pour visiter Florence :

Crédit photo : Alex Azabache

Florence est une ville très touristique, mais il est encore possible de trouver des hébergements de qualité à prix correct. Voici ma sélection ci-dessous.

> Avec un petit budget

Pour moins de 30€ la nuit, la seule possibilité à Florence ce sont les dortoirs des auberges de jeunesse. Je vous conseille celle-là , qui propose une superbe prestation (magnifique toit-terrasse, piscine, ambiance cool, …). Si vous venez visiter Florence en solo et que vous avez un petit budget, c’est le meilleur choix, et de loin. Si vous venez en couple, sachez qu’il y a aussi la possibilité de prendre une chambre privative (pour un tarif équivalent à deux lits en dortoir, donc ça vaut le coup), et ainsi bénéficier d’un cadre vraiment chouette.

Autrement, pour environ 50€ la nuit, vous avez cet hôtel, situé à un petit quart d’heure de marche de la cathédrale dans un quartier animé (restos, bars, …), qui propose des prestations très correctes avec salle de bain privative. Parfait pour un couple qui veut visiter Florence sans se ruiner en hébergement. C’est un vrai bon plan car généralement, à tarif équivalent, soit vous serez beaucoup plus éloigné du centre, soit vous allez avoir une prestation inférieure.

> Avec un budget moyen

Si vous avez un peu plus de budget (disons entre 60 et 90€ la nuit), je vous conseille de regarder les prestations de cet hébergement que je trouve excellentes. Les chambres sont modernes, bien décorées. Il y a la possibilité de choisir l’appartement pour pouvoir cuisiner si vous le souhaitez, avec en bonus la vue sur la cathédrale. Superbe prestation pour un prix très correct, surtout si vous prenez l’option « non remboursable ».

Autrement, je vous invite à regarder cet appartement indépendant, parfaitement aménagé et équipé, situé à deux pas du Ponte Vecchio (il donne sur une cour intérieur calme). En terme de rapport qualité-localisation-prix, difficile de faire mieux.

Enfin, je vous renvoie à nouveau vers cette auberge de jeunesse qui propose des chambres doubles de très bonne qualité, avec piscine commune et terrasse en rooftop. L’ambiance est jeune, ça ne plaira pas à tout le monde, mais en terme de rapport qualité-prix c’est une vraie aubaine de mon point de vue.

> Pour se faire plaisir

Si vous avez la possibilité financière de vous faire plaisir lors de votre séjour à Florence, alors regardez les prestations proposées par cet hôtel, à l’élégance raffinée et à la décoration somptueuse, idéalement situé dans le cœur historique. Vous allez revenir enchanté !

Autre option, le Palazzo Ridolfi, situé sur la rive sud de l’Arno, dont les chambres luxueuse ont gardé le charme de l’époque grâce à une décoration subtile. Je vous invite à regarder les photos et lire les commentaires des clients pour vous faire votre avis.

Sortir à Florence : où manger, où boire un verre

Crédit photo : Heidi Kaden

On ne peut pas venir en Italie sans envisager sérieusement de se faire plaisir aux papilles. Dans cette partie, je vous partage mes bons plans pour bien manger et boire un verre à Florence.

> Mes suggestions de bons restaurants à Florence

Voici les restaurants que je vous conseille de tester pendant votre séjour à Florence.

D’abord, mon coup de cœur, c’est la Trattoria Mario (adresse : Via Rosina 2), qui se trouve juste en retrait de la basilique San Lorenzo. Un petit boui-boui qui ne paie vraiment pas de mine de l’extérieur, mais où on est accueilli avec un grand sourire, servi en portion généreuse et en nourriture de qualité, le tout pour une addition très honnête. L’endroit est fréquenté encore majoritairement par les florentins, gage de qualité s’il en est. Attention par contre : comme toutes les bonnes adresses en Italie, il y a la queue à l’entrée dès l’ouverture, prévoyez de venir en avance ou bien de réserver. Voici leur site internet.

Pour une ambiance plus chic, allez au café dell’Oro (adresse : Lungarno degli Acciaiuoli 4), avec une vue imprenable sur le Ponte Vecchio (préférez y venir le soir quand le pont est illuminé, c’est d’autant plus beau et ça donne une touche romantique à l’endroit). Ce restaurant est recommandé par le Michelin bien qu’il n’ait pas d’étoile officiellement décernée. La nourriture y est raffinée, mais ce n’est pas hors de prix pour autant (comptez tout de même entre 120 et 150€ à deux, boisson comprise). Une très bonne adresse pour un diner romantique.

Enfin pour une bonne pizza, je vous conseille La Divina Pizza (adresse : Borgo Allegri 50), pour ses portions généreuses autant que délicieuses (ils cuisinent quasi exclusivement avec des produits locaux et de saison). Top !

On m’a recommandé aussi La Giostra mais je n’ai pas testé, il paraît que c’est plutôt une ambiance romantique.

> Où boire un verre à Florence

Pour boire une bière après une longue journée à visiter Florence, j’ai deux suggestions à vous faire : d’abord le pub Old Stove (adresse : Via Pellicceria, 2), où j’ai trouvé une ambiance chaleureuse, plus internationale qu’italienne à vrai dire. C’est un très grand pub, dans l’esprit « irish », avec un large choix en bière, et même la possibilité de s’envoyer des burgers (j’ai testé une fois, pas mal mais sans plus, pour manger je vous renvoie vraiment à mes suggestions plus haut). Un bon endroit pour faire des rencontres.

Deuxième bar que j’aime beaucoup à Florence : le pub Joshua Tree (adresse : Via della Scala, 37), à l’atmosphère un poil plus intimiste (du fait de sa taille, certainement, il y a beaucoup moins de tables qu’au Old Stove). Le choix en bière est vraiment très vaste et la carte se renouvelle constamment, avec aussi bien des petites bières brassées localement que des curiosités venues de contrées plus lointaines. Cerise sur le gâteau : le patron est super accueillant.

Enfin le Mayday (Via Dante Alighieri, 16), pour une ambiance un peu plus lounge, devrait ravir ceux qui sont moins fans des pubs. On y boit de la bière aussi, forcément, mais également des cocktails créatifs de qualité.

Voilà pour mes suggestions de bars à Florence, j’espère que ça vous plaira !

Comment venir jusqu’à Florence et se déplacer une fois sur place

Crédit photo : Ilse Orsel

Dans cette partie, je vous explique les différents moyen de se rendre à Florence depuis la France, les manières d’aller de l’aéroport au centre ville (et inversement) et la meilleure façon de se déplacer une fois sur place.

> Comment venir jusqu’à Florence depuis la France

Florence est une ville très facile d’accès depuis la France car elle dispose d’un aéroport low-cost relié par des vols directs depuis Paris et Bordeaux, plusieurs fois par semaine. Le vol dure environ 1H45. Le prix du billet est parfois vraiment très attractif : au moment où je fais mes recherches pour l’écriture de cet article, il y a des aller-retours à 43€ seulement sur ce comparateur. Regardez aux dates qui vous intéressent !

Une alternative à l’avion pour aller visiter Florence, c’est le train. C’est plus long et plus cher, mais c’est jouable : il faut prendre la ligne Paris-Milan (8h de train, entre 60 et 150€ le ticket), puis un Milan-Florence (2h de trajet, entre 20 et 50€ le ticket).

> Comment aller de l’aéroport de Florence au centre ville (et inversement)

Le moyen le plus simple, le plus rapide et le plus économique pour aller de l’aéroport de Florence au centre ville, c’est de prendre le tram T2, à 100 mètres de la sortie du terminal des arrivées. Le trajet dure un peu plus de vingt minutes et vous dépose en centre ville à l’arrêt Unita, tout près de la gare. Le ticket s’achète à la machine qui se trouve à l’arrêt du tram, il coûte 1,50€ à l’heure où j’écris ces lignes. Il faut le valider à l’intérieur du tram pour qu’il soit valide, sinon amende (apparemment les contrôles sont très fréquents sur cette ligne car beaucoup de touristes oublient de valider leur ticket…). Les trams circulent de 5h du matin à minuit (parfois un peu plus tard certains jours), à la fréquence d’un toutes les dix minutes dans le pire des cas.

Une alternative au tram : le taxi, qui devrait vous coûter autour des 25€ le trajet. L’avantage du taxi, c’est de se faire déposer directement à son hébergement. Mais à moins d’être vraiment hyper chargé, je conseille de prendre le tram.

Enfin, à titre informatif (car je ne pense pas qu’il y aura grand monde pour le faire), sachez qu’on peut aller de l’aéroport à la ville à pied : il n’y a que cinq kilomètres à parcourir, donc si vous n’êtes pas trop chargé, qu’il fait beau et que vous aimez marcher c’est tout à fait faisable.

> Peut-on visiter Florence à pied ?

Florence est la huitième plus grande ville d’Italie, mais son centre historique est relativement petit, ce qui en fait une ville facile à visiter à pied. Pour vous donner une idée, il n’y a que 700 mètres à parcourir entre la place du Duomo et le Ponte Vecchio, par exemple. Rajoutez 400 mètres et vous êtes au Palais Pitti et aux jardins de Boboli, et vous avez là le parcours le plus long que vous aurez à effectuer si vous voulez visiter Florence à pied. Alors bien sûr, il faut prendre en compte la fatigue cumulée, notamment lorsque vous piétinerez dans les musées (mine de rien, ça compte !), mais sincèrement si vous n’avez pas de difficulté physique particulière, vous allez adorer flâner dans les rues de Florence en passant d’un point d’intérêt à un autre, vous arrêtant ici ou là pour un café.

Au cas où, sachez tout de même qu’il existe un réseau de tramway et de bus plutôt bien foutu. Le bus C-1 sera probablement le plus intéressant pour vous car il passe par la majorité des points d’intérêt touristiques de la ville. Les lignes 12 et 13 permettent de se rendre à la place Michelangelo (le point de vue que je mentionnais plus haut). Le ticket coûte 1,50€ si vous l’achetez en kiosque, 2€ si vous le prenez au chauffeur.

Enfin, il existe à Florence le système des bus « hop-on, hop off » (les gros bus rouges qui font le tour des attractions touristiques des villes). Si ça vous intéresse, vous pouvez voir l’essentiel de Florence comme ça. Les tickets sont en vente ici.

Autres infos pratiques pour visiter Florence

Crédit photo : Herr Bohn

Dans cette partie, vous trouverez toutes les infos pratiques pour préparer votre séjour à Florence.

> Combien de temps pour visiter Florence

Florence n’est pas une très grande ville, donc techniquement parlant, pour faire le tour du centre historique vous ne devriez pas avoir besoin de plus d’un week-end, soit deux jours complets maximum. Mais Florence a ceci de particulier : elle regorge de musées, et selon votre affinité pour les arts, vous pourriez avoir envie d’en visiter beaucoup et de passer un certain temps à admirer les œuvres présentées. Autrement dit, les férus d’art peuvent sans problème consacrer une semaine à la visite de Florence afin de passer une après-midi complète dans chaque musée.

Si vous êtes comme moi, c’est-à-dire que les musées ne vous passionnent pas particulièrement mais que vous avez tout de même suffisamment d’intérêt pour visiter ceux considérés comme « absolument immanquables », alors vous pouvez compter deux ou trois jours entiers sur place, afin d’avoir le temps de flâner dans la ville, de se poser aux terrasses des cafés, de déambuler sur le Ponte Vecchio et les places du centre historique, de visiter la cathédrale et le musée des Offices, et enfin de prendre un moment pour grimper à la place Michelangelo pour admirer Florence depuis son point culminant. C’est ce programme que je recommande à la plupart des lecteurs qui me posent la question de « que faire absolument à Florence ».

Bref, et pour répondre à la question « combien de temps pour visiter Florence » de manière très concrète :
1 jour complet si vous voulez juste voir le centre historique en flânant sans rentrer dans le moindre musée,
2 jours complets si vous voulez visiter la cathédrale et/ou un musée,
3 jours complets si vous voulez rajouter d’autres musées et caler le point de vue à un moment.
Le tout avec un rythme assez tranquille (on est en vacances, après tout). Au-delà de trois jours entiers sur place, vous allez, je pense, commencer à tourner en rond.

> Quel budget pour visiter Florence

Florence est une ville très touristique et, forcément, les prix dans le cœur historique sont relativement élevés car ils visent cette clientèle présumée aisée. Toutefois, l’Italie reste une destination moins chère que la France, et globalement il est possible de dénicher des bons plans à Florence, notamment pour se loger à tarif raisonnable (autour des 60-70€ la nuit pour une chambre double, cf mon paragraphe plus haut qui détaille les options), ou pour bien manger sans lâcher un gros billet (dans les petites osteria ou trattoria à l’écart de la zone ultra-touristique). En revanche, l’entrée des musées et des jardins (surtout) est généralement assez chère. Si vous avez envie de voir beaucoup de musées, prévoyez un bon budget.

> Quand venir visiter Florence

Dans la mesure où Florence est une ville qui se visite surtout pour ses musées et ses vieilles pierres, on peut y aller en toute saison. Évidemment, il y a moins de touristes en hiver qu’en plein été, donc si vous avez envie d’être relativement tranquille pour admirer les œuvres ou déambuler paisiblement sur le Ponte Vecchio, évitez de vous y rendre en pleine saison touristique.

En terme de météo, printemps et été permettent généralement d’avoir du beau temps et de la chaleur, mais les belles journées d’hiver sont également fréquentes. Octobre et novembre sont les mois les plus pluvieux : si vous choisissez de vous y rendre à cette période, emmenez des affaires de pluie et prévoyez de voir les musées. Pour un bilan précis sur le climat à Florence, je vous invite à regarder cette page, en gardant en tête que des exceptions météorologiques sont toujours possibles, dans un sens comme dans un autre.

> A propos de la sécurité à Florence

Sur le terrain de la sécurité, ma toute première impression en arrivant à Florence a été, je vous dois d’être honnête, plutôt décevante. La gare est vieillotte, sombre, et ses environs immédiats sont assez glauques. Et dès ma sortie du train (j’arrivais de Pise), j’ai été pris pour cible par des mendiants m’ayant immédiatement repéré comme touriste (faut dire qu’avec mon gros sac de backpacker sur le dos, j’étais assez facilement identifiable). Rien de bien méchant, mais bon, ça ne met pas forcément dans les bonnes conditions.

Autre endroit où je n’ai pas été très à l’aise : sur le Ponte Vecchio où je me faisais aborder tous les trois mètres par des vendeurs de bijoux en toc. Même si clairement personne n’a eu la moindre attitude agressive à mon égard (certains étaient même plutôt sympathiques et souriants), j’ai eu l’impression de passer mon temps sur la défensive. Ce sentiment de ne pas pouvoir me promener sans me faire tirer sans cesse de mes rêveries m’a vite soulé.

Bref, mon ressenti ne sera pas forcément le vôtre, mais perso je vous conseille d’être vigilant. D’autant plus que des problèmes de pickpockets sont régulièrement signalés dans les zones touristiques, en particulier dans la gare, sur le Ponte Vecchio et aux abords de la cathédrale. Mais objectivement, Florence n’est pas une ville dangereuse, en tout cas pas plus que la plupart des grandes villes touristiques européennes.

Mon avis sur ma visite de Florence :

Crédit photo : Bianca Ackermann

Si vous voulez mon avis sur Florence, le voici. J’ai adoré deux endroits : la place du Duomo qui est absolument magique tant la cathédrale est belle, et le Ponte Vecchio (surtout en l’observant de loin). Ceci étant dit, je suis reparti de mon séjour à Florence avec un avis mitigé, notamment car j’ai eu un temps absolument dégueulasse pendant mon séjour, ce qui n’a pas mis la ville particulièrement en valeur et m’a plutôt coupé l’envie de flâner dans les ruelles, comme j’aime le faire habituellement (d’où, aussi, l’absence de photos prises par mes soins).

Autre point négatif que j’ai retenu : le manque de rencontre. Vous le savez, j’aime voyager aussi pour rencontrer des locaux et en apprendre plus sur leur façon de vivre. Or là, à Florence, je n’ai pas réussi à rentrer en contact avec qui ce soit, j’ai juste passé pas mal de temps à papoter avec un expat irlandais dans l’un des pubs où je suis allé me réchauffer après ma journée de visite. Petite frustration, aussi, de ce côté là. Enfin, j’ai vite été agacé par le fait d’être constamment sollicité par des vendeurs de babioles dans les zones touristiques. Perso, j’aime bien flâner tout en me perdant dans mes pensées, et là j’avais le sentiment d’être constamment interrompu, et j’ai fini le séjour sur la défensive dès qu’on essayait de s’approcher. Dommage.

Donc voilà, en gros : j’ai beaucoup aimé l’aspect visuel de Florence, on sent que c’est une ville chargée d’une histoire extraordinaire. A part ça, le hasard (la météo) et les relations humaines décevantes m’auront laissé une impression globale mitigée. Mais c’est, clairement, une ville superbe.

> Que faire pour soutenir mon travail ?

Voilà, on arrive au terme de cet article. J’espère qu’il vous aidera à préparer votre visite de Florence sereinement. Si c’est le cas, pensez à cliquer sur J’aime et à le partager autour de vous, ça m’encourage à continuer de publier régulièrement des guides détaillés sur les destinations où je me rends.

Et si vous voulez soutenir concrètement mon travail, vous pouvez faire un don via ce lien, ça m’aide à payer les frais de fonctionnement du blog. Enfin vous pouvez également passer par les liens présents dans mes articles lorsque vous effectuez vos réservations (d’hébergement, de transport, d’activités, …) car certaines organismes me reversent une petite commission sans que cela ne change quoi que ce soit au montant que vous payez. Merci d’avance !

Voilà, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne visite de Florence !

A bientôt sur le blog,

Jérémy