Où loger à Split : guide détaillé des meilleurs quartiers pour bien dormir

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous vous demandez où loger à Split pendant votre séjour sur place ? Vous tombez bien !

Je connais bien la ville de Split : j’ai habité un an et demi en Croatie et j’y suis passé pas mal de fois, soit pour quelques jours de visite, soit simplement pour attraper un avion. A chaque fois, j’ai dormi dans un coin différent de la ville, et j’ai eu l’occasion de constater les avantages et les inconvénients de chaque quartier.

Aujourd’hui, je publie ce guide pour vous aider à trouver le quartier idéal et vous permettre de réussir votre séjour à Split.

Prêt ? C’est parti !

Infos utiles sur Split :

> Le guide détaillé de la ville et des choses à faire sur place se trouve ici.

> Le guide des 10 meilleures plages de Split se trouve là.

> Si vous n’avez pas déjà acheté vos billets d’avion, regardez sur ce site : il y a souvent des aller-retours depuis la France à moins de 60€ !

> Un bon guide de voyage papier à emmener en Croatie, c’est cette édition du Routard. Très complète à mon goût !

Tout d’abord commençons par une carte des différents quartiers du centre ville de Split. Ça va vous aider à situer les endroits dont je vais parler ensuite, et ça vous facilitera les choses pour quand vous devrez faire votre choix d’hébergement à Split.

Maintenant que vous visualisez ça, rentrons dans le vif du sujet.

Où loger à Split : la vieille ville et la Riva

Spontanément, on aurait tendance à penser que c’est l’endroit idéal où loger à Split. C’est le cas, effectivement, si vous avez envie d’être au cœur de l’animation pendant votre séjour. C’est là que vous trouverez la majorité des restaurants, des bars et des cafés. C’est aussi là que se concentrent la majorité des attractions touristiques de la ville (le palais de Dioclétien, en particulier).

Toutefois il y a des inconvénients à dormir dans la vieille ville de Split. En particulier, si vous êtes sensible au bruit, je vous déconseille franchement de loger dans ce quartier. D’avril à octobre, il y a toujours des animations, des concerts, des festivités quelconques qui s’y déroulent, en particulier sur la Riva, cette longue promenade de bord de mer, emblème de la ville. Au-delà de ça, loger dans ce quartier de Split, c’est prendre le risque de se faire réveiller en pleine nuit par des fêtards, ou au petit matin par les services de nettoyage de la ville. Les logements en Croatie étant rarement bien isolé phoniquement, vous risqueriez de très mal dormir.

L’autre inconvénient à mon avis c’est le coût du logement dans ce quartier : c’est le plus recherché, donc c’est le plus cher. A vous de voir, mais selon votre budget il pourra être préférable de chercher à vous loger hors du centre historique (y’a plusieurs autres quartiers vraiment intéressants dans un rayon de dix minutes de marche, je vous en reparle plus bas).

> Mes suggestions de logement dans la vieille ville de Split

Ceci étant dit, il est tout à fait possible de trouver d’excellents hébergements dans la vieille ville de Split : il faut chercher dans les petites ruelles calmes et légèrement à l’écart des restaurants, cafés et bars de la Riva.

Je vous ai déniché notamment cet appartement de charme, idéalement situé, à deux pas des attractions touristiques et des restaurants, mais sans les nuisances sonores, le tout pour un excellent rapport qualité-prix (on est sous la barre des 80€ par nuit, ce qui est rare dans le centre de Split). S’il est déjà pris aux dates de votre voyage, voici une alternative dans le même esprit et la même gamme tarifaire : l’appartement La Kaleta.

Si vous avez le budget pour vous faire plaisir, regardez les prestations proposées par cet établissement : c’est somptueux.

Le quartier de Veli Varoš

C’est l’un des plus vieux quartiers de Split. Il se situe hors de la “vieille ville” à proprement parler, c’est-à-dire hors de la zone hyper-touristique. La plupart des rues et ruelles ne sont pas piétonnes, et sont moins bien entretenues. Tout est un peu “dans son jus”, comme beaucoup de coins de Croatie où les touristes ne vont pas (ou très peu), ce qui lui confère un charme et une authenticité que l’on ne trouve plus dans le cœur de la vieille ville.

A mon goût, Veli Varoš est l’un des meilleurs spots pour loger à Split. D’abord parce que le centre historique et ses merveilles sont à distance très raisonnable (quelques minutes de marche seulement vous séparent du palais de Dioclétien). Ensuite, parce que les prix sont beaucoup plus accessibles que dans la vieille ville. Et enfin parce que si vous avez une voiture c’est assez simple d’y trouver un logement bénéficiant d’une place de parking privée.

De plus, le quartier de Veli Varoš se trouve juste à côté de la forêt de Marjan, la grande colline qui sert de poumon vert à Split, et d’où on a une vue splendide sur la ville et sur les îles des environs. C’est un des immanquables de toute visite de Split, d’ailleurs.

Parmi les inconvénients de dormir dans ce quartier de Split, notons l’absence de plage à proximité immédiate (si vous cherchez des plages, descendez quelques paragraphes et je vous dis tout sur votre quartier idéal). Il est également préférable d‘être en forme physiquement car le quartier de Veli Varoš est très pentu, et souvent il vous faudra monter de belles côtes pour accéder à votre hébergement. Enfin, il y a moins de restaurants et cafés que dans le cœur de la ville (mais ceux que vous trouverez bénéficient généralement d’une clientèle plutôt locale, ce qui est franchement sympa je trouve).

> Ma suggestion pour dormir à Veli Varoš

Vous devriez trouver votre bonheur parmi ces appartements, situé au cœur du quartier de Veli Varoš, dans un coin calme, à deux pas de la vieille ville et du belvédère de Marjan. J’adore !

Le quartier de Dobri

Au nord de la vieille ville, vous trouverez le quartier de Dobri. C’est la ville nouvelle, commerçante, avec pas mal de grandes artères mais aussi des petites ruelles étroites où vous trouverez tout un tas de boutiques. L’ensemble a peu de charme, mais est très fonctionnel et devrait plaire à ceux qui ont envie de faire du shopping pendant leur séjour.

Autre avantage de ce quartier, il est bien desservi par les transports en commun locaux et vous pourrez être assez vite dans la vieille ville, disons en moins de 10 minutes de marche selon où vous logerez exactement.

Le quartier de Dobri ainsi que celui dont je parle juste après, le quartier de Manuš, sont deux des quartiers où vous aurez les meilleurs tarifs à Split (en tout cas parmi ceux où il est intéressant de loger, j’exclue d’office tous ceux qui sont vraiment trop éloignés du centre historique). C’est l’autre avantage de choisir de dormir ici pendant votre séjour à Split.

L’inconvénient majeur, à mon goût, c’est qu’il se trouve un peu loin de la mer. Ou alors il faut vraiment chercher un hébergement dans le sud du quartier, c’est-à-dire le plus près possible de la vieille ville, autour du Théâtre National de Croatie (le HNK), et de là vous pourrez être sur la Riva en 10-12 minutes de marche.

> Ma suggestion dans le quartier de Dobri

Un des meilleurs plans pour se loger dans ce quartier de Split, c’est cet appartement. Non seulement on est vraiment à deux pas de la porte nord de la vieille ville, mais en plus il dispose d’une place de parking gratuite ! Le top !

Le quartier de Manuš

C’est là où j’ai logé lors de mon dernier passage à Split (en tout cas à l’heure où j’écris ces lignes), et je dois vous avouer que j’aime bien ce quartier. Il est très vivant, on est à quelques minutes de marche du palais de Dioclétien (et du marché !), la gare routière n’est pas loin si on veut faire des excursions à la journée, … Il y a pas mal de petits commerces, de cafés, de restaurants, qui fait que c’est très sympa de s’y promener (même s’il n’y a aucun intérêt touristique pur, soyons clair).

Et surtout, le gros avantage de Manuš, c’est que les locations y sont vraiment abordables. Il est possible de trouver des appartements indépendants pour une quarantaine d’euros la nuit, ce qui n’est pas loin d’être un exploit pour Split (généralement il faut lâcher au moins 60€ la nuit).

L’inconvénient majeur, à mon avis, c’est l’éloignement de la mer : comptez une bonne douzaine de minutes de marche pour être sur la Riva, parfois un peu plus si vous êtes vraiment à l’extrémité opposée du quartier. Et si vous voulez des plages, il faut compter un bon quart d’heure de marche pour arriver à celle de Bačvice. Heureusement, le quartier est bien desservi par les bus locaux.

> Mes suggestions dans le quartier de Manuš

Dans la partie sud du quartier de Manuš, juste à la limite avec le quartier de Lučac dont je vais parler ci-dessous , je vous conseille ce logement ! Vous êtes dans une rue calme et peu passante, à trois minutes de marche du palais de Dioclétien, le cœur de Split. La localisation est vraiment idéale, le tarif est très raisonnable, l’hôtesse est adorable (et n’hésite pas à prendre du temps pour donner conseiller des lieux à voir, des restaurants, etc). Bref, c’est pas loin d’être le must pour se loger intelligemment à Split !

Le quartier de Lučac-Radunica

Le quartier de Lučac (situé autour de la rue Radunica, je précise car vous verrez parfois l’un ou l’autre de ces deux noms utilisés pour nommer le quartier) est l’un des faubourgs historiques de la ville, au même titre que celui de Veli Varoš que je vous citais plus haut. On y trouve des petites ruelles étroites et des vieux bâtiments aux façades élimées, très typiques de la Croatie “peu” touristique. Ceci dit, la plupart des logements ont été rénovés, donc ne vous fiez pas à l’aspect extérieur, vous aurez souvent de la qualité à l’intérieur.

A mon sens, ce quartier de Lučac – Radunica est celui qui présente le meilleur compromis : vous y êtes à la fois proche du centre historique et de tous ses monuments, de la gare de bus permettant de faire des excursions à la journée dans les environs, et de la plage de sable fin de Bačvice, l’une des plus sympas de Split.

En faisant le choix de loger dans le quartier de Lučac à Split, vous serez à moins de dix minutes à pied de tout ça. C’est imbattable ! Par contre, vous vous en doutez, les prix ne sont pas forcément donnés : c’est le quartier le plus recherché pour se loger après le centre historique.

Notez que si vous avez une voiture, il est préférable d’oublier Lučac comme option pour se loger, c’est impossible d’y circuler (certaines rues sont trop étroites), et pour se garer n’en parlons pas.

> Mes suggestions de logement à Lučac

Je vous ai sélectionné deux logements dans ce quartier de Lučac, les deux sont dans la rue Radunica, principale artère du quartier et celle qui a le plus de charme (mais c’est très calme, pas d’inquiétude).

Le premier, c’est ce loft splendide, récemment rénové, et idéal si vous venez en famille ou entre amis (sinon c’est un peu grand, ou alors faut du budget).

Le second, c’est celui-là, à la déco plus rustique (perso j’adore les poutres apparentes) et à un tarif franchement abordable. A vous de faire votre choix !

Le quartier de Bačvice

Dans le prolongement sud de Lučac se trouve le quartier de Bačvice, qui a donné son nom à la principale plage de Split-centre. C’est le spot à ne pas manquer pour tous ceux qui viennent profiter de l’eau turquoise pendant leur séjour à Split.

L’avantage majeur de ce quartier c’est de vous permettre d’avoir pratiquement les pieds dans l’eau, d’avoir un tas de restaurants, cafés et nightclubs sous la main pour profiter de la vie nocturne splitoise, et cerise sur le gâteau de pouvoir aller et venir rapidement au centre historique, qui se trouve à moins d’un quart d’heure de marche de là.

En clair, si vous cherchez un quartier permettant de mixer, pendant votre séjour, des visites historiques et culturelles avec des sessions plages et des soirées animées, Bačvice c’est le must absolu.

Du côté des inconvénients, je n’ai rien de particulier à signaler à part éventuellement le bruit si vous logez trop près des bars et nightclubs de la plage (mais c’est vraiment très limité géographiquement). Et le quartier, d’une manière plus générale, n’a pas particulièrement de charme, mais ce n’est pas forcément ce que l’on cherche, de toute façon, quand on loge par ici.

> Ma suggestion de logement à Bačvice

L’idéal dans ce quartier, c’est d’avoir un logement avec une vue sur la mer ! Alors je vous conseille l’appartement Suzy, qui se trouve à 20 mètres de l’eau, et qui vous offrira une jolie vue sur l’Adriatique dès votre réveil. A ne pas rater si vous envisagez de loger dans ce quartier !

Les quartiers de Trstenik et Žnjan

A partir de Trstenik, vous serez dans des zones résidentielles plus ou moins chics, où les touristes sont principalement venus en famille pour profiter de la mer.

La première fois que je suis resté longtemps à Split, j’ai logé dans un quartier vraiment éloigné du centre ville : celui de Žnjan. J’étais dans une résidence récente (moins de deux ans), dans un grand appartement avec balcon et vue sur la mer. En quelques minutes de marche on avait les pieds dans l’eau, et c’était franchement sympa. Par contre on est très éloigné du centre historique, il fallait y aller en voiture ou en bus, et ça prenait pas mal de temps.

Ces quartiers bénéficient de jolies et larges plages (cf mon guide des plages de Split), mais l’inconvénient majeur c’est, je le disais, l’éloignement des points d’intérêt touristiques de la ville, y compris des restaurants et des bars (y’en a un peu dans ces quartiers, mais beaucoup moins que plus près du centre).

Cette zone est donc à privilégier si vous connaissez déjà Split ou si vous envisagez de rester longtemps sur place (au moins 4 jours complets) : il vous suffira de consacrer une journée à la visite de la ville, et le reste du temps vous pourrez rester profiter des plages autour de votre hébergement.

> Mes suggestions de logement à Trstenik et Žnjan

A Trstenik, vous pouvez loger dans cet hôtel haut-de-gamme, avec jacuzzi, vue mer et service au top.

Sinon, je vous conseille l’hôtel More, juste au bord de la plage de Žnjan, qui propose un excellent rapport qualité-prix également.

Où dormir à Split selon votre type de vacances

Maintenant que je vous ai présenté les différents quartiers avec les avantages et les inconvénients de chaque, je vais prendre le problème dans l’autre sens. Dans cette partie, on va voir où loger à Split selon vos contraintes, vos centres d’intérêt et le type de vacances que vous souhaitez passer.

> Où dormir à Split pour être près des plages

Je vous conseille de privilégier le quartier de la plage de Bačvice, ou à la rigueur sa voisine de Ovčice, qui sont les deux plages les plus proches du centre historique. C’est un coin très animé, avec beaucoup de restaurants et de bars, qui a aussi l’avantage d’être à proximité du centre historique pour vos visites touristiques. Regardez ce logement ou celui-là, très bien situés et avec une vue mer au top.

Si vous connaissez déjà bien Split, ou si vous avez beaucoup de temps pour explorer la ville, je vous conseille de vous éloigner du centre et de privilégier le quartier de Žnjan, où se trouve une immense plage (ou plutôt une succession de plages). Dans ce coin là, vous aurez la possibilité de vous loger dans des hébergements plus récents que ceux que vous trouverez dans les quartiers du centre de la ville. Regardez cet hôtel, ou cet appartement avec une vue de dingue.

Enfin, dernière suggestion : les villas sur les contreforts de la colline Marjan, dans le quartier de Meje, à l’ouest de la ville. Là il est clairement préférable d’avoir une voiture car vous serez relativement isolé, mais les maisons à louer sont top, et les plus belles plages vous seront facilement accessibles (dont celle de Kašjuni, en photo ci-dessus, mon coup de cœur à Split). Regardez cet hébergement, je le trouve vraiment chouette (mais perso j’ai pas le budget).

> Où dormir à Split pour explorer facilement les alentours

Pour explorer facilement les environs de Split, je vous conseille de loger dans le quartier de Lučac, de Bačvice ou au sud de Manuš. Vous pouvez aussi rester dans la partie est de la vieille ville. Loger dans ces zones vous permettra de pouvoir être vite sur le port ou à la gare routière, et donc de pouvoir facilement partir en excursion vers les îles des environs (Brac ou Hvar par exemple, via les nombreux ferrys rapides et pas chers) ou les villes médiévales des alentours (notamment Trogir).

Cet hébergement par exemple se trouve à moins de cinq minutes de marche de la gare routière et des quais d’où partent les ferrys vers les îles, tout en restant à moins de 3 minutes du centre historique. Et à même pas dix minutes de la plage. Top !

> Où dormir à Split si on a peu de temps sur place

Si vous avez peu de temps pour visiter Split, je vous conseille de loger au plus près de la vieille ville, afin d’être au cœur des lieux d’intérêt et de ne pas perdre de temps dans les déplacements.

Si vous n’êtes pas trop sensible au bruit, logez dans les rues piétonnes calmes du centre historique (par exemple ici), sinon choisissez un hébergement soit dans le quartier de Veli Varoš (ici), de Manuš (près du marché, par exemple là), ou de Lučac (celui-là). Dans tous les cas, vous n’aurez besoin que de quelques minutes de marche pour rejoindre l’hyper centre.

Pour choisir entre Veli Varoš, Manuš ou Lučac, je vous renvoie quelques paragraphes plus haut ou j’explique en détails les différence entre chacun de ces quartiers de Split.

> Où dormir à Split pour faire la fête

Le centre historique, en particulier la Riva et ses nombreuses terrasses, est un immanquable des noctambules de Split. Mais si vous voulez vraiment du choix dans les cafés, bars, clubs et autres discothèques, il faut plutôt vous tourner vers le quartier de Bačvice où vous trouverez énormément d’animation à la nuit tombée. La plupart des discothèques de Split sont par là (en tout cas celles des quartiers centraux, il y en a d’autres dans des endroits beaucoup plus éloignés).

Autre avantage de choisir un logement vers Bačvice, c’est qu’il sera probablement de construction plus récente, et donc mieux isolé phoniquement, que ceux que vous trouverez dans le centre historique. Vous pouvez loger ici ou dans le quartier de Bačvice. Pour le centre historique, j’ai repéré cet hébergement dans une ruelle plus calme, histoire de pouvoir bien dormir quand même.

> Où loger à Split quand on a un petit budget

Split est une ville assez chère pour la Croatie, surtout à la haute saison. Dans le centre historique, les logements sont systématiquement moins nombreux que le nombre de touristes demandeurs, provocant ainsi une flambée des tarifs.

Pour vous loger sans vous ruiner, je vous propose deux options : si vous êtes prêt à dormir en auberge de jeunesse, les dortoirs ici coûtent autour des 12€ par nuit, c’est le moins cher qui puisse se trouver à Split. Elle se trouve juste à côté du palais de Dioclétien, dans l’hyper-centre (mais dans une zone assez calme à la nuit tombée).

Au niveau des logements indépendants, vous trouverez de quoi vous loger à pas cher dans le quartier de Manuš, par exemple ici pour une quarantaine d’euros la nuit.

> Où loger à Split si on a la contrainte d’une voiture

Se garer dans le centre de Split est une vraie galère. Déjà, sachez que la vieille ville n’est pas ouverte à la circulation, donc si vous choisissez un logement dans ce quartier, il vous faudra trouver un parking en dehors (et idéalement pas trop loin, si vous ne voulez pas devoir ensuite prendre le bus ou un taxi).

Le meilleur quartier à mon avis pour loger à Split si on a une voiture, c’est dans Veli Varoš, l’un des plus anciens faubourgs de la ville, qui se trouve juste à côté de la vieille ville, à l’ouest, ou bien dans Dobri, au nord. Là, il y a des places de stationnement ouverts à tous, et surtout la possibilité de trouver des hébergements possédant leur propre place de parking.

La bonne pioche, c’est cet hébergement, à quelques minutes de marche du palais de Dioclétien, et qui dispose d’une place de parking gratuite pour les visiteurs. Profitez-en car c’est hyper rare !

Bilan et conclusion : où dormir à Split ?

Pour résumer la question de l’hébergement à Split, je dirais que vous pouvez :

– dormir dans l’hyper centre de Split si vous avez un bon budget et que vous ne craignez pas le bruit (les hébergements que je vous suggère dans cet article sont situés dans des rues calmes, ceci dit) ;

– dormir dans l’un des quartiers suivant : Veli Varoš, Dobri, Manuš ou Lučac, pour avoir le meilleur compromis entre la localisation et le tarif, avec à chaque fois des avantages-inconvénients à arbitrer de votre côté, selon vos préférences personnelles ;

– dormir dans le quartier de Bačvice, Trstenik ou Žnjan si vous voulez être prêt des plages : Bačvice pour aussi profiter de la vie nocturne et de la vieille ville, Trstenik et Žnjan pour être plus au calme.

Voilà, avec tout ça, vous devriez désormais savoir où dormir à Split pendant votre séjour sur place !

Si cet article vous a aidé à préparer votre séjour, pensez à cliquer sur “J’aime” ci-dessous : ça m’encourage à continuer de publier des guides détaillés sur les destinations où je me rends.

Et si vous voulez soutenir concrètement mon travail, vous pouvez faire un truc tout simple : passer par les liens présents dans mes articles lorsque vous réservez vos voyages (vols, hôtels, activités, …). Certains organismes me reversent une petite commission sans que cela ne change quoi que ce soit au prix que vous payez.

Voilà, vous savez tout ! Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un excellent séjour à Split et en Croatie !

Jérémy.