Vivre au soleil toute l’année sans avoir gagné au loto : méthode détaillée ici :

Nouveau : comment TOUT QUITTER et partir voyager (très) longtemps ? J'explique tout ici !

Vous en avez marre de la grisaille et du métro-boulot-dodo ? Vous rêvez de prendre un bon bol d’air, de tout plaquer et partir vivre dans un endroit ensoleillé ? Alors cet article va vous plaire. Je l’ai fait (j’écris ces lignes depuis la Croatie), et je vous montre comment vous pouvez à votre tour y parvenir, quel que soit votre projet de vie (expatriation, déménagement dans une nouvelle région, partir voyager sur du long terme, …).

Ready ? Go !

Les deux options pour avoir du soleil toute l’année :

ile-paradisiaque-thailande

Dans le film Hors de prix, avec Audrey Tautou et Gad Elmaleh, un des personnages (un homme d’affaire richissime qui descend dans un hôtel de luxe de la côte d’Azur) dit : « ça fait trois ans que je n’ai pas vu la pluie« .

Cette réplique m’a fait marrer, et a surtout provoqué en moi une drôle de réflexion. Je me disais : il faut sûrement être hyper riche pour avoir la chance de vivre une vie loin de la pluie, au soleil toute l’année.

La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas le cas : pas besoin d’être riche pour vivre au soleil. Il suffit d’être malin.

Aujourd’hui, je suis tout sauf plein aux as. J’ai même encore régulièrement des fins de mois difficiles. Sauf que je me suis créé un mode de vie qui me permet de voyager en permanence. Si je le souhaite, je peux moi aussi passer trois ans sans voir la pluie, à condition d’aller aux bons endroits au bon moment (et d’avoir du bol, parce que bon, la météo…).

Comment je m’y suis pris ? C’est simple sur le papier : je suis devenu nomade, je voyage au gré de mes envies (et des saisons, donc : si la météo m’indispose, je change d’endroit).

> Devenir nomade et voyager avec les saisons

Vous allez me dire, devenir nomade, ce n’est pas si facile : comment travailler, où vivre, comment s’y prendre, etc. Si toutes ces questions vous intéressent, je vous invite à lire ce long article, où j’explique plus en détails mon parcours, et où je vous donne mes conseils pour faire la même chose.

En gros, pour comprendre le principe, il s’agit d’avoir un travail indépendant qui ne vous cloue pas quelque part géographiquement. Il faut à tout prix éviter tous les jobs où vous allez devoir rencontrer vos clients en présentiel. Internet est idéal pour ça : avec un ordinateur et une connexion, vous pouvez faire plein de métiers sans que cela soit gênant pour quiconque (c’est mon cas).

digital-nomad

Je prépare mon article depuis le bord de la piscine
de ma guesthouse, à Ayuttayah, en Thaïlande.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas devenir nomade (ce que je peux concevoir, c’est quand même un mode de vie vraiment à part), alors il existe une solution bien plus simple. Il s’agit tout simplement de sélectionner un endroit au soleil, qui vous plait, et vous y installer pour refaire votre vie.

> S’installer dans une ville ensoleillée toute l’année

Pour vivre au soleil toute l’année, il n’y a que deux options. La première, je viens d’en parler, consiste à suivre le soleil là où il se trouve. La seconde, qui sera plus adaptée à la majorité de la population, consiste donc, tout simplement, à s’installer dans une ville au taux d’ensoleillement qui explose les records.

Et ça tombe bien, il y en a un paquet, en France comme à l’étranger.

Alors rentrons tout de suite dans le vif du sujet : où s’installer quand on veut du soleil toute l’année.

S’installer au soleil : oui mais où ?

Vous voulez une bonne nouvelle ? Si vous voulez vivre au soleil, vous pouvez aller pratiquement partout sur cette planète. Quand on regarde bien, il y a au moins la moitié du globe où il fait beau et chaud toute l’année. Vous n’avez donc que l’embarras du choix, en ce qui concerne la destination.

Ceci étant dit, je suis bien conscient que le soleil n’est pas le seul critère pour s’installer : les opportunité professionnelles, le coût de la vie, la facilité à s’intégrer, sont autant d’autres facteurs au moins aussi importants que la météo.

Vous voulez encore une bonne nouvelle ? En France, il est tout à fait possible de réunir tous ces critères. Quelques exemples ? Ok, ok, les voici.

> Partir vivre et travailler au soleil en France :

Le gros avantage de choisir une destination en France pour votre prochaine installation au soleil, c’est qu’il n’y a aucune démarche particulière à faire. Alors certes, il faudra tout de même déménager, probablement. Mais ça reste très simple en comparaison d’un changement de vie comme une expatriation, ou le fait de devenir nomade.

Voici ci-dessous quelques exemples de villes ou d’endroits en France (métropolitaine ou non) qui ont le soleil toute l’année et où la vie est relativement douce. A vous de voir si cela vous tente, sinon, ne vous inquiétez pas, je parle de l’étranger juste après.

1. Montpellier

montpelier

J’ai tellement aimé Montpellier que j’ai failli y poser mes bagages, il y a quelques temps, quand j’ai hésité à stopper mon mode de vie nomade et reprendre une vie plus classique, sédentaire.

Montpellier est vivante, dynamique, jeune. La vie y est douce, la mer est accessible en tram, et les terrasses sont de sortie du 1er janvier au 31 décembre, ce qui est fort agréable, surtout quand on est habitué à la grisaille normande, comme c’est mon cas.

2. Nice

vivre-au-soleil

Nice est plus grande que Montpellier, et elle accueille plus de touristes. Ce n’est définitivement pas le même type d’ambiance que pour Montpellier, et je vous recommande franchement d’aller la visiter avant de décider de poser votre baluchon par là (d’ailleurs, c’est un conseil qui vaut pour toutes les destinations : ne vous installez jamais quelque part sans avoir passé quelques jours au minimum sur place !). Dans cet article d’Expedia vous trouverez les meilleurs spots pour apprécier la vue sur Nice et ses alentours. De quoi avoir un petit coup de coeur.

Pour ma part, c’est mon père qui, dans sa jeunesse, avait décidé de quitter la grisaille normande pour s’installer à Nice quelques temps. Il me parle toujours de cette ville avec des étoiles dans les yeux. Alors si c’était bon pour mon père, ça ne peut qu’être bon pour vous !

3. Les îles (Corse, Guadeloupe, Martinique, Réunion, Tahiti, …)

Qu’il s’agisse de la Corse, ou d’une destination plus lointaine comme la Guadeloupe, la Martinique ou la Réunion, vous avez le choix pour trouver le soleil sur les îles françaises. Alors, bien sûr, comparé aux deux villes que je cite précédemment, il y aura un véritable effort d’intégration à faire, car le mode de vie insulaire est franchement différent de la métropole continentale.

Les gens sont plus détendus, plus relâchés. Moins stressés. A Tahiti ou ailleurs, vous aurez l’occasion de sortir du travail, marcher dix minutes et arriver dans le sable blanc des plages paradisiaques.

vacances-pas-cher-ile-paradisiaque

De même, si les grandes villes du sud de la France (je n’ai cité que Nice et Montpellier, mais il y en a d’autres, bien sûr) offrent des perspectives assez larges en terme de carrière, ce n’est pas forcément le cas des îles. Il vous faudra peut-être penser à une réorientation professionnelle. A vous de voir, au cas par cas !

4. Les petits villages du sud

Quittons les grandes métropoles et concentrons-nous maintenant sur les petits villages. Le sud de la France en possède des centaines (voir ici), tous plus charmants et authentiques les uns que les autres.

Si la grisaille vous pèse autant que la monotonie des avenues bétonnées et des immeubles monolithiques, alors il est peut-être judicieux de réfléchir à s’installer dans un village, et vivre une vie douce et tranquille.

sinstaller-au-soleil

Rien ne vous empêche d’ailleurs de mixer les deux : vivre au soleil dans un petit village, et travailler à la ville. Il vous faudra passer un peu de temps dans la voiture, mais si c’est pour gagner en qualité de vie, ça peut se faire !

Et si toutes ces options ne vous conviennent pas, alors il vous faudra songer à l’expatriation. J’en parle ci-dessous.

4 pays où il fait bon vivre au soleil, en Europe :

L’avantage de l’Union Européenne, c’est qu’en tant que français, on n’a pas besoin de visa pour aller travailler à l’étranger, tant qu’on reste dans les autres pays membres.

Si la France ne satisfait pas pleinement à vos besoins, alors vous pouvez partir vivre à l’étranger : il y a plusieurs pays en Europe où la vie est belle. Les voici.

1. L’Espagne

que-faire-a-valencia-espagne

Quand je suis parti m’expatrier en Espagne, en 2012, ma motivation principale était d’y trouver le soleil. Sauf que je m’y suis pris comme un pied, et j’ai choisi l’une des villes les moins ensoleillées du pays (enfin, d’Andalousie en tout cas), puisque j’ai élu domicile à Grenade, au pied des montagnes enneigées de la Sierra Nevada.

Si vous avez le projet de partir vivre en Espagne, je ne peux que vous y encourager, car la vie y est vraiment agréable. Cependant, choisissez votre destination avec attention car toutes les villes n’ont pas autant de soleil qu’on pourrait le croire (la côte nord est très pluvieuse, et le centre du pays est très frais l’hiver). Privilégiez, là encore, le pourtour méditerranéen. Cadix, Séville, Alméria, Malaga, Alicante, Valence ou bien sûr Barcelone (bien que je n’aime pas du tout cette ville), pour vous donner quelques exemples si vous cherchez une vie citadine.

Sachez aussi que la vie dans les villages espagnols est très abordable. C’est là que vous goûterez réellement à la douceur de vivre de ce beau pays.

2. le Portugal

lisbonne_plus_belle_ville_europe

Le Portugal est cher à mon cœur car c’est la toute première destination où je me suis rendu seul, lors de mon premier voyage après avoir décidé de tout quitter en France.

Porto et Lisbonne sont deux villes magnifiques, où il fait particulièrement bon vivre. Le Portugal a, en plus, la bonne idée d’être très bon marché. Les prix sont facilement 20 à 30% en dessous que chez nous, ce qui est franchement agréable.

Sachez tout de même que la cote atlantique du Portugal peut être assez pluvieuse. L’Algarve, au sud, est la meilleure région pour avoir le soleil et des températures agréables toute l’année.

Enfin, le portugais est une langue latine, donc facile à apprendre pour nous français. Et surtout, de nombreux portugais parlent très bien le français pour y avoir vécu (ou pour avoir de la famille qui y vit actuellement). En tant que français on est donc toujours très bien reçu.

Un pays franchement top pour une expatriation ensoleillée !

3. l’Italie

venise-canaux

L’Italie est par définition LE pays de la dolce vita, la vie douce. S’y expatrier est idéal pour y trouver le soleil et une vie paisible. Alors oui, certains diront que les italiens en font des tonnes, qu’ils sont dragueurs ou même un tantinet arnaqueurs. Les clichés ont la vie dure (j’avoue, c’est aussi ce que je croyais avant de mettre les pieds là-bas). Mais sincèrement, si demain on me propose de vivre là-bas pendant un an, dans une petite ville de Pouilles ou dans un village paumé en Toscane, je dis oui tout de suite !

Si vous voulez plus d’infos sur une expatriation en Italie, allez lire cette interview de Céline, expatriée à Rome, sur le blog Occhio di Lucie.

Les trois pays que je viens de citer parlent des langues latines, donc faciles à apprendre pour les français. Même si vous n’y connaissez rien aujourd’hui, vous pouvez vous débrouiller sans problème en italien, espagnol ou portugais dans les trois mois qui viennent, et sans faire d’efforts surhumains. C’est un des gros avantages !

4. La Croatie

que faire à dubrovnik

On y pense moins souvent mais la Croatie offre aussi une qualité de vie assez exceptionnelle. Sur les côtes, de nombreuses villes historiques : Split, Zadar, Dubrovnik, et dans les terres, Zagreb est délicieuse (j’y suis depuis quelques mois et j’adore !). En revanche il y fait plus frais que dans les autres villes de Croatie (normal, on n’est plus en bord de mer).

La Croatie offre :
– un coût de la vie très abordable,
– du soleil toute l’année ou presque,
– des gens accueillants et courtois,
– et des paysages superbes.

Destination idéale pour une expatriation. Son inconvénient principal ?  Pour le travail, il vous faudra apprendre une langue un peu plus difficile que les langues latines…

Où vivre au soleil pour pas cher hors de l’Europe :

Avec les pays que je viens de citer, le dépaysement reste assez faible. C’est la Croatie, peut-être, qui en offre le plus, car la langue est vraiment différente de la nôtre. Sinon, si vous cherchez à réellement rompre avec la vie à l’occidentale, alors vous allez devoir trouver votre place au soleil hors d’Europe.

Là, ça se complique au niveau pratique : il vous faudra un visa spécifique. Pour y aller en touriste, pas de problème, mais pour y vivre sur du long-terme, c’est parti pour des procédures administratives. A vous de voir si le jeu en vaut la chandelle, et de mettre ensuite en place les actions qui en découlent.

> Prendre une mini retraite sur une île paradisiaque :

voyage-paradisiaque-belize

Il y a quelques jours, j’ai publié cet article sur les îles paradisiaques où le coût de la vie est abordable. J’en ai parlé surtout pour un passage en tant que touriste, mais si vous voulez y rester plus longtemps ne vous privez pas !

Attention tout de même, car entre apprécier un endroit en tant que voyageur, et s’y installer pour du long-terme, il y a une vraie différence. Perso, je pense que je m’ennuierai vite sur une île, aussi paradisiaque soit-elle.

> L’Asie du Sud Est

Globalement, c’est en Asie du sud-est que vous trouverez les meilleurs opportunités pour vous expatrier au soleil. Les gens sont adorables, la nourriture est bonne, la vie est pas chère, on y vit en sécurité, et les formalités administratives sont assez simples, … Pas étonnant que de nombreux ‘digital nomads’ (les gens qui bossent sur un ordi via internet, sans bureau fixe) en aient fait leur camp de base.

La principale difficulté vient de la langue : je ne suis pas sûr qu’un seul occidental puisse se vanter de parler parfaitement le thaï ou le khmer (ou une quelconque autre langue de ce coin du globe).

Autre point qui peut amener des difficultés : on vous prendra perpétuellement pour un touriste, c’est écrit sur votre trogne. Et ça, vous ne pourrez jamais rien y faire.

La Thaïlande est à prendre en considération, mais le Cambodge est une excellente idée également (et la communauté francophone y est très présente).

Si ça vous intéresse, j’ai interviewé un expat français en Thaïlande, il vous parle plus en détails de son mode de vie. C’est ici.

> L’Amérique Centrale et/ou du Sud

Pour l’Amérique du Sud, vous pouvez déjà plus facilement apprendre la langue (et même physiquement passer pour un local). L’intégration sera beaucoup plus simple dans un de ces pays.

De plus, si vous avez moins de trente ans et des envies d’aventures, vous pouvez partir là-bas en PVT (Permis Vacantes Travail). J’en parle plus en détails dans mon livre, mais en gros c’est un visa qui vous permet de bosser sur place sans devoir trop vous prendre la tête avec l’administration, contrairement aux démarches pour une expatriation longue. Ça peut vous permettre de tester un peu le mode de vie sur place et voir si ça vous plait, quitte à changer de visa ensuite.

> L’Afrique

Les pays du Maghreb offrent une excellente opportunité d’expatriation au soleil pour ceux qui ne parlent pas un mot d’une langue étrangère : ce sont des pays francophones ! Facile, donc, de se faire comprendre par les locaux, de rencontrer du monde, et d’y faire son trou.

De plus, le coût de la vie en Afrique du Nord est encore très abordable. C’est pas là que vous vous ruinerez si vous n’avez pas un train de vie extravagant (et je pense que c’est votre cas sinon vous ne seriez pas sur mon blog 🙂 ).

L’Afrique Subsaharienne, bien que francophone généralement, est déconseillée pour une expatriation « à l’arrache » : l’insécurité est tout de même assez présente. Je recommande seulement aux expats chevronnés ou à ceux qui partent avec une entreprise présente sur place pour s’occuper de l’organisation.

> L’Australie

L’Australie est le paradis des backpackers : on peut y partir pour deux ans (avec le visa qu’il faut), il est facile d’y trouver du travail (des petits boulots, mais peu importe), et la vie là-bas est particulièrement agréable. En plus, on y parle anglais, ce qui est quand même plus simple pour communiquer que la plupart des destinations que j’ai évoquées ici.

En revanche, ce n’est pas exactement une destination ‘cheap’, bien qu’il soit possible d’y vivre à l’arrache. A vous de voir quel type de vie au soleil vous voulez vous offrir.

Dans tous les cas, pour conclure sur cette partie ‘où partir‘, si vous voulez sortir de l’Europe, il vous faudra passer par la case paperasse (même en restant dans l’UE, d’ailleurs, mais c’est quand même moindre).

A quoi cela ressemble, le quotidien au soleil ?

plage-paradisiaque

La plupart des gens pense que vivre au soleil signifie être en vacances toute l’année. C’est faux.

Que ce soit au soleil, sous la pluie ou en pleine tempête de neige, votre quotidien reste à peu près toujours le même. Il faut se lever le matin pour aller bosser, faire les courses pour remplir le frigo, payer les factures, les impôts et autres trucs désagréables du même genre. Parfois, le soir vous serez trop fatigué pour faire quoi que ce soit, donc vous comaterez devant la télé (si vous êtes dans un pays où vous parlez la langue, sinon, … rien !), et le week-end vous en profiterez pour faire la fête ou sortir prendre l’air dans les alentours. Rien de très différent, en fait.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que vivre au soleil n’exclue pas les responsabilités, parfois pas toujours très marrantes. Ceux qui espèrent des vacances toute l’année en partant sous le ciel bleu vont au devant de grandes désillusions. Gare au retour de bâton pour ceux qui partent la fleur au fusil.

Gagne t-on réellement en qualité de vie, une fois au soleil ?

Tout dépend que ce que l’on cherche. Il ne faut pas se leurrer, à la base, la première et seule chose que l’on gagne vraiment, c’est dans le titre : du soleil. Voilà.

Le soleil peut participer à vous rendre de meilleure humeur (perso je sais que ça joue vraiment sur mon moral, je ne supporte plus la grisaille). Mais ce n’est pas le soleil qui va soudainement régler tous les soucis de votre vie.

Si vous êtes malheureux aujourd’hui, alors commencez par faire un travail sur vous-même pour régler vos soucis. Votre départ pour un lieu ensoleillé viendra ensuite comme une récompense, et non pas comme un ‘médicament’.

En terme de qualité de vie, ensuite, oui il y a de quoi vraiment améliorer votre quotidien. Déjà, si vous avez des revenus français tout en vivant dans un des pays pas chers que j’ai cité précédemment, vous allez être hyper confortable. Donc vous pourrez sortir sans trop compter, aller manger au restaurant, vous prendre des vacances un peu plus luxueuses, etc.

Ensuite, je dois reconnaître que j’ai vu assez peu de pays dans le monde où les gens sont plus stressés qu’en France. Donc si vous projetez de quitter la France, vous allez certainement gagner en sérénité au quotidien. Si le stress est contagieux, la paisibilité (ça existe ?) l’est tout autant.

Enfin, sachez qu’il existe un effet pervers au fait de partir vivre au soleil : on ne peut que très difficilement faire machine arrière.

Une fois que l’on a pris l’habitude de payer 1€ son kilo de pommes sur le marché, qu’on s’est habitué à voir le ciel bleu par la fenêtre dès qu’on ouvre les yeux le matin, qu’on s’est accoutumé aux gens calmes et adorables, croyez-moi, le retour à la vie d’avant est pratiquement impossible. Perso, à chaque fois que je repasse par Paris, je ne tiens pas 3 jours. Cela serait un cauchemar pour moi de devoir retourner vivre dans une grande ville française. La qualité de vie que j’ai ici en Croatie me manquerait quasi instantanément.

Quelles sont les démarches à effectuer pour partir vivre au soleil ?

Alors, vous l’avez sûrement compris, tout dépend du lieu où vous allez partir.

Si vous restez en France, alors il n’y a rien de très compliqué : il s’agit d’un déménagement classique. Trouvez votre nouveau lieu de vie, commencez à y chercher du travail, résiliez le bail de votre logement actuel, démissionnez, déménagez. Hop, vous voilà dans votre nouvelle vie.

Si en revanche vous comptez vous expatrier, c’est un tout petit peu plus compliqué car il y a des démarches supplémentaires à effectuer. J’ai déjà rédigé un article ultra complet sur le fait de partir vivre à l’étranger (ici), je vous invite à vous y référer.

Dans tous les cas, gardez en tête que c’est quelque chose de possible, et que c’est à VOTRE portée si cela vous fait vraiment envie.

Seulement, ne vous contentez pas de rêver. Passez à l’action. Faites vos recherches sur les destinations qui vous plairaient, et commencez à chercher du travail là-bas (ou à mettre en place une façon de vous offrir une vie de voyages, regardez ici).

Tout ça est possible et ça ne coûte pas grand chose de tenter votre chance. Si ça vous fait envie, lancez-vous ! Au pire, vous aurez essayé, et au mieux vous vivrez la vie de vos rêves ! Si ça, ça ne vous motive pas, je ne sais plus à quoi sert ce blog 🙂

A vous de jouer, désormais !

Jérémy.